Sélection de l'habitat par un carnivore en danger, le diable de Tasmanie (Sarcophilus harrisii), dans un paysage fragmenté pour l'agriculture - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2011

Sélection de l'habitat par un carnivore en danger, le diable de Tasmanie (Sarcophilus harrisii), dans un paysage fragmenté pour l'agriculture

Abstract

Previous studies have been conducted on the impact of landscape modifications on carnivorous species, but none has related landscape and biological attributes. Many landscapes are currently fragmented and replaced by plantations or crops. We tried to provide new informations concerning species and landscape attributes that induce vulnerability to extinction for carnivore populations, by studying the abundance and distribution of the Tasmanian devil, which is thought to be enhanced by landscape fragmentation. Our results showed that devils are negatively influenced by fragmentation at local scales, and positively at the landscape scale, demonstrating that the species is enhanced by fragmentation, but still needs native vegetation patches to hide, hunt and raise the young, maintaining processes that are essential to the persistence of a population. This includes a threshold in the degree of fragmentation implying the conservation of a minimal area of native vegetation for the species. This study highlights some biological traits of the species, which may explain its positive response to fragmentation, and is a good example for the study of all carnivore species.
De nombreuses études ont été menées sur l'impact des modifications du paysage sur les espèces de carnivores, cependant aucune n'a mis en relation leurs traits biologiques et les caractéristiques du paysage. De nombreux paysages sont actuellement fragmentés par l'Homme et sont remplacés par des plantations ou des cultures. Nous avons tenté d'apporter des éléments nouveaux sur les attributs des espèces et du paysage qui induisent une vulnérabilité à l'extinction de certaines populations de carnivores, en étudiant l'abondance et la distribution du diable de Tasmanie, un carnivore supposé bénéficier de la fragmentation. Nos résultats montrent que les diables sont influencés négativement par la fragmentation aux échelles locales, et positivement à l'échelle du paysage, confirmant le fait que cette espèce est valorisée par la fragmentation mais a besoin de patches de végétation native pour s'abriter, chasser et élever les jeunes, permettant ainsi de maintenir des processus essentiels à la persistance des populations. Il existe un seuil dans le degré de fragmentation qui implique la conservation d'une surface minimale de végétation native pour l'espèce. Cette étude met en lumière certains traits biologiques de l'espèce qui pourraient expliquer sa réponse positive à la fragmentation et constitue un bon exemple pour l'étude des carnivores.
No file

Dates and versions

hal-01789084 , version 1 (09-05-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01789084 , version 1

Intranet access

Cite

Claire Kraenner. Sélection de l'habitat par un carnivore en danger, le diable de Tasmanie (Sarcophilus harrisii), dans un paysage fragmenté pour l'agriculture. Sciences de l'environnement. 2011. ⟨hal-01789084⟩
43 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More