Bio-indication des contraintes hydriques stationnelles par la végétation forestière - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2011

Bio-indication des contraintes hydriques stationnelles par la végétation forestière

Abstract

The determination and cartography of water stress exerted by the soil and climate on forest stands are high stakes in the context of global change. In situ measurement of soil water conditions is complex and localized. Therefore, forest vegetation could be a good indicator of the spatial and temporal drought's variations. Furthermore, the bio-indication is simple and inexpensive in comparison with the information provided. To validate and assess the estimation of water stress by the bio-indication, the study is based on unique data set collected in the Harth's forest (Alsace, France) and a soil water balance calculations including tree ecophysiological regulations. The results showed correct predictions of water stress to the community scale by the PLS (Partial Last Square) regression (r² = 0,67). The indicator system (Ellenberg and Landolt) or predictions to the species scale are less relevant for the prediction of water stress for the forest stand. To conclude, the bio-indication of water stress is complex and requires testing other methods and a study site with a wider range of drought's levels.
La détermination et la cartographie des niveaux de contrainte hydrique qu'exercent les sols et le climat sur les peuplements forestiers sont des enjeux majeurs dans le contexte de changements globaux. La mesure in situ des conditions hydriques étant complexe et localisée, la végétation forestière pourrait être un bon indicateur de ces variations spatiales et temporelles de la sécheresse. Par ailleurs, la mesure par la bio-indication apparaît simple et peu coûteuse au regard de l'information apportée. Pour valider et apprécier la précision de l'estimation de la contrainte hydrique par la bioindication, l'étude s'appuie sur des données collectées en forêt de la Harth (Haut-Rhin) et des calculs de bilan hydrique intégrant la régulation écophysiologique des arbres. Les résultats obtenus montrent des prédictions correctes de la contrainte hydrique à l'échelle de la communauté par la régression PLS (Partial Last Square) (r² de 0,67). L'utilisation de système indicateur (Ellenberg et Landolt) ou la prédiction à l'échelle de l'espèce sont moins pertinentes pour la prédiction de la contrainte hydrique vis-à-vis du peuplement forestier. Ainsi, la bio-indication de la contrainte hydrique demeure complexe et demande à être approfondie par d'autres méthodes et sur un site d'étude avec une amplitude plus large de niveau de sécheresse.
No file

Dates and versions

hal-01789166 , version 1 (09-05-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01789166 , version 1

Intranet access

Cite

Rémy Gobin. Bio-indication des contraintes hydriques stationnelles par la végétation forestière. Sciences de l'environnement. 2011. ⟨hal-01789166⟩
48 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More