Fake news : tous une part de responsabilité ! - Université de Lorraine Access content directly
Other Publications The Conversation France Year : 2018

Fake news : tous une part de responsabilité !

Abstract

S’il est un terme qui a fait florès en un temps record à partir de septembre 2016, c’est bien celui de « fake news ». En pleine campagne électorale américaine, les partisans de Donald Trump, ceux qui ont su surfer sur son succès à coup de scandales et de déclarations tonitruantes pour faire de l’argent, ou encore des puissances étrangères en mal de déstabilisation, se sont employés à diffuser des informations fausses ou provocatrices pour affaiblir son adversaire (Hilary Clinton). Ils utilisèrent les réseaux socionumériques comme Facebook, Twitter, 4chan ou encore Reddit, afin de voir se disséminer ces contenus trompeurs présentés à la façon d’une information journalistique. Nos contemporains ont rapidement adopté ce terme car ils ressentent que ce n’était pas juste une manipulation électorale comme d’habitude, que ce n’était pas juste une « false news ». La notion est rapidement devenue populaire, comme en atteste la courbe mondiale de recherche du terme sur Google, avec un pic en janvier 2018, bien après l’élection américaine.
No file

Dates and versions

hal-01822393 , version 1 (25-06-2018)

Licence

Attribution - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : hal-01822393 , version 1

Cite

Arnaud Mercier. Fake news : tous une part de responsabilité !. 2018, pp.[En ligne]. ⟨hal-01822393⟩
911 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More