Étude des excrétions carbonées et azotées de la microalgue tisochrysis lutea en conditions limitantes de nitrate ou de phosphate - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2016

Étude des excrétions carbonées et azotées de la microalgue tisochrysis lutea en conditions limitantes de nitrate ou de phosphate

Abstract

Variations of phytoplankton environment cause modifications on cellular metabolism but also on population evolution. To better understand the ecosystem dynamics, it is fundamental to study acclimatization capacity in response to environment and mineral composition variation, in particular regarding major nutrients such as carbon, nitrogen and phosphorus. Therefore this study aimed at evaluating dynamics for dissolved organic nitrogen (DON) and carbon (DOC) in N or P-limited batch culture of T-iso. Amino acids were identified and quantified by HPLC and D-glucose was quantified by colorimetric reaction with a 0.6 µM sensitivity threshold. P and especially N limitation cause glucose secretion. Under limited N, amino acid concentration is low and constant between 150 nM, while under limited P, microalgae secreted amino acids with concentrations that reached 2 µM. Nitrogen from amino acid nitrogen in the NOD fraction is twice as high under limited P as under limited N. Thus, this study validates the hypothesis that P limitation causes DON secretion. Nevertheless it was found that amino acids and glucose contribute little to DOC and/or DON fractions and do not explain major variations for the two fractions.
Les variations du milieu de vie du phytoplancton entraînent des modifications au niveau de la cellule mais aussi au niveau de la population globale. Ainsi pour mieux comprendre ces dynamiques écosystémiques il est primordial d’étudier leurs capacités de réponse et d’acclimatation aux variations de la composition minérale de leur milieu et particulièrement aux éléments majeurs que sont le carbone, l’azote et le phosphore. Ainsi l’étude des fractions azotée (NOD) et carbonée (COD) organiques dissoutes dans des cultures de T-iso en mode batch en azote (N) limitant d’une part et en phosphore (P) limitant d’autre part a été réalisée. L’identification et la quantification des acides aminés dissous sont réalisées par des analyses HPLC en fluorimétrie. La quantification du glucose dissous est réalisée par une réaction colorimétrique d’une sensibilité de 0,6 µM. Les limitations en P et plus particulièrement en N entraînent une excrétion de glucides. En limitation par l’N la concentration en acides aminés dans la culture est constante et faible autour de 150 nM. En P limitant la microalgue excrète dès la phase de croissance de nombreux acides aminés (jusqu’à 2 µM). La part de l’azote des acides aminés dans le NOD est dix fois supérieure en condition de limitation par le P, validant ainsi l’hypothèse d’un relargage de NOD dans ces conditions. Cependant, dans tous les cas étudiés, les acides aminés libres et liés, de même que le glucose représentent une faible fraction du COD et/ou du NOD, n’expliquant pas les évolutions majeures de ces fractions.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUS_M_2016_ROBLIN_ALMA.pdf (1.13 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01824466 , version 1 (27-06-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01824466 , version 1

Intranet access

Cite

Alma Roblin. Étude des excrétions carbonées et azotées de la microalgue tisochrysis lutea en conditions limitantes de nitrate ou de phosphate. Sciences de l'environnement. 2016. ⟨hal-01824466⟩
86 View
706 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More