Communication verbale et non verbale entre patients atteints de maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées : étude des interactions lors d’un atelier thérapeutique et rôle de l’orthophoniste - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2014

Communication verbale et non verbale entre patients atteints de maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées : étude des interactions lors d’un atelier thérapeutique et rôle de l’orthophoniste

Abstract

Beaucoup de travaux traitent des difficultés de communication entre l’entourage et les patients atteints de MAMA (Maladie d’Alzheimer et Maladies Apparentées). En institution, ces personnes fréquentent davantage d’autres patients possédant également des troubles neurocognitifs. Cette étude s’intéresse donc aux actes de communication verbale et non-verbale entre les patients MAMA ainsi qu’à l’influence de l’accompagnement thérapeutique sur ceux-ci lors d’un atelier réminiscence. Nous avons formé deux groupes de communication, tous deux composés de 4 personnes. Chaque groupe a pu s’entretenir librement et participer à un entretien semi-dirigé mené par l’orthophoniste. L’ordre de passation a différé pour chaque groupe. L’objet de cet atelier était la réminiscence des souvenirs autour du thème de l’Ecole d’Autrefois. Les ateliers ont été filmés pour pouvoir être analysés grâce à la Grille d’Evaluation des Capacités de Communication (GECCO) de Mr T. Rousseau et grâce aux schémas des interactions de Mr E. Trouvé. Les résultats recueillis dans cette étude montrent qu’en présence de l’orthophoniste, les patients communiquent davantage entre eux, de manière plus adaptée, en termes de communication verbale et non-verbale. À un stade sévère de la maladie, les patients communiquent d’autant plus par le non-verbal. Nous constatons que la présence de l’orthophoniste permet de renforcer cette compétence tout en favorisant l’expression verbale. À tous les stades, les patients sont sensibles au rôle du thérapeute et sont plus enclins à communiquer entre eux. Nous remarquons que lorsque l’entretien semi-dirigé précède la discussion libre, les patients parviennent à maintenir plus longtemps une relation adaptée. Ainsi, les ateliers de groupe entre patients MAMA leur permettent de soutenir leur statut d’être communicant avec des personnes qu’ils côtoient quotidiennement en institution. L’accompagnement type réminiscence leur permet donc de réduire leur anxiété et ainsi d’acquérir un comportement davantage apaisé, à la plus grande satisfaction des soignants, des autres patients et des familles.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_MORT_2014_JOLY_ADELINE.pdf (3.14 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01842403 , version 1 (18-07-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01842403 , version 1

Intranet access

Cite

Adeline Joly. Communication verbale et non verbale entre patients atteints de maladie d’Alzheimer ou maladies apparentées : étude des interactions lors d’un atelier thérapeutique et rôle de l’orthophoniste. Médecine humaine et pathologie. 2014. ⟨hal-01842403⟩

Collections

UNIV-LORRAINE
2719 View
4728 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More