L’accompagnement des parents d’enfants autistes: en quoi la relation empathique apaise-t-elle la souffrance des parents ? - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2018

L’accompagnement des parents d’enfants autistes: en quoi la relation empathique apaise-t-elle la souffrance des parents ?

Abstract

Au cours de mon stage en pédopsychiatrie, j’ai été confronté à la souffrance vécue par les parents. J’ai pu faire le constat que les parents d’enfants autistes éprouvent des difficultés au quotidien avec leur enfant. Si la souffrance et les difficultés vécues par les parents semblent « difficiles à comprendre et à gérer » elles sont pourtant « bien réelles ». L’objectif de ma recherche est de déterminer l’importance de l’empathie dans une relation entre parents /soignants et déterminer si celle-ci permet d’apaiser ou diminuer leur souffrance Ma question de recherche est la suivante : En quoi une relation empathique entre une infirmière référente et des parents d’enfants autistes infantiles peut-elle apaiser/soulager la souffrance de ceux- ci ? Selon moi le fait d’accorder de l’empathie aux parents permet de créer une relation de confiance qui favorisera l’évolution de l’enfant positivement. Pour réaliser mon étude, j’ai mené cinq entretiens semi-directifs auprès d’infirmiers exerçant dans un service de pédopsychiatrie. Ces entretiens m’ont permis de recueillir des témoignages pertinents pour mon travail de fin d’étude. Les entretiens ont montré qu’une relation empathique entre soignants et parents d’enfants autistes infantiles est essentielle pour faire diminuer leur souffrance. De par la relation empathique, les parents se livrent plus facilement sur leur stress, leur culpabilité et leur épuisement vécus au quotidien, ce qui permet aux soignants de mettre en place des moyens et des outils afin de diminuer ses ressentis. En conclusion, l’hypothèse que j’ai formulée en début de recherche s’est avérée être confirmée. Pour apaiser la souffrance des parents, il faut qu’ils puissent obtenir de la part de l’infirmière référent qui est en charge de leur enfant une relation empathique. Seulement, lorsque les parents arrivent à l’hôpital de Jour avec leur enfant pour la première fois, il se peut que le diagnostic ne soit pas encore « posé ». Le diagnostic aurait-il également un rôle dans la construction d’une relation parents/soignants ?
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_MINF_2018_BRELOT_EMILIE.pdf (2.01 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01847468 , version 1 (23-07-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01847468 , version 1

Intranet access

Cite

Emilie Brelot. L’accompagnement des parents d’enfants autistes: en quoi la relation empathique apaise-t-elle la souffrance des parents ? . Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨hal-01847468⟩

Collections

UNIV-LORRAINE
520 View
6548 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More