Évaluation des effets des modes d'exploitation et de la fertilisation sur les quatre catégories de lombrics au sein d'un système polyculture-élevage - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Evaluating effects of operating mode and fertilization on four categories of earthworms in a mixed farming cattle led to permanent grassland

Évaluation des effets des modes d'exploitation et de la fertilisation sur les quatre catégories de lombrics au sein d'un système polyculture-élevage

Abstract

Considering questions related to biodiversity has become a major political issue. Reconciling production and biodiversity has to be followed in the current economic and environmental context. Numerous charges about biodiversity loss have been made concerning mixed farming systems in France. This study aims to provide results related to the effects of agronomic practices on permanent grassland using the earthworms as an indicator. The analysis revealed that in the hay meadows and grazing, the contributions of mineral and organic fertilization favour anecic black head without influencing other ecological categories. Only within grazing conditions, the accumulation of mineral and organic inputs promotes the development of deep localized species (endogeic) at the expense of species living on the surface (growth control). Finally, in unfertilized grasslands, the abundance of earthworms is equivalent in grazed meadows only and in mowed and grazed ones.
La prise en compte des problématiques liées à la biodiversité est devenue un enjeu politique majeur. Concilier production et biodiversité est l'objectif à suivre dans le contexte économique et environnemental actuel. De nombreuses accusations sur la perte de biodiversité, ont été portées sur les systèmes de polyculture élevage en France. Cette étude vise à apporter des résultats relatifs aux effets des pratiques agronomiques en prairie permanente sur un indicateur : le vers de terre. Les analyses ont montré que dans les prairies fauchées et paturées, les apports de fertilisation minérale et organique favorisent les anéciques tête noire sans influencer les autres catégories écologiques. En pâturage unique, l'accumulation des apports minéraux et organiques favorisent les espèces localisées en profondeur (endogées) aux dépens des espèces de surface (épigées). Enfin dans les prairies non fertilisées, l'abondance des lombrics est équivalente entre les prairies uniquement paturées et celles qui sont fauchées et paturées.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUS_M_2012_VAUTHIER_MARIE.pdf (1.91 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01868965 , version 1 (06-09-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01868965 , version 1

Intranet access

Cite

Marie Vauthier. Évaluation des effets des modes d'exploitation et de la fertilisation sur les quatre catégories de lombrics au sein d'un système polyculture-élevage. Sciences de l'environnement. 2012. ⟨hal-01868965⟩
280 View
183 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More