Impact du changement climatique sur le hêtre et l'épicéa, le long d'un gradient altitudinal - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Impact of climate change on the beech and spruce along an altitudinal gradient

Impact du changement climatique sur le hêtre et l'épicéa, le long d'un gradient altitudinal

Abstract

This study aims to investigate the effect of climate change on beech (Fagus sylvatica) and spruce (Picea abies), two key species of forest economics Switzerland. To simulate climate changes in real time and under natural conditions for the species, an altitudinal gradient was used in the Swiss Jura. The site is located over 1340m altitude and the last site near the shores of Lake Geneva to 340m. Seedlings from Col du Marchairuz (1340m) have been transplanted along the altitudinal gradient. Measures gas exchange, water potential and fluorescence were performed at court four measurement campaigns. For these parameters, no effect altitude has been shown for the same species. However at the same altitude, the two species respond differently, and the last two are not the same adaptability. For both sites high altitudes, the performance of spruce do not seem to be altered, nor beech. However, for the last two sites beech appears to have superior performance to that of spruce. These results let us assume that the two species do not have the same powers to tackle climate change adaptations, spruce seems to have more difficulty than beech against global warming.
Cette étude a pour but d'étudier l'effet des changements climatiques sur le hêtre (Fagus sylvatica) et l'épicéa (Picea abies), deux espèces clés de l'économie forestière Suisse. Afin de simuler les changements climatiques en temps réel et dans des conditions naturelles pour les espèces, un gradient altitudinal a été utilisé dans le Jura Suisse. Le plus haut site se situe à 1340m d'altitude et le dernier des sites, proche des rives du lac Léman est à 340m. Les plantules en provenance du col du Marchairuz (1340m) ont donc été transplantées le long de ce gradient altitudinal. Des mesures d'échanges gazeux, de potentiel hydrique et de fluorescence ont été réalisées au cours de quatre campagnes de mesures. Pour ces différents paramètres, aucun effet altitude n'a été mis en évidence pour une même espèce. En revanche à une même altitude, les deux espèces répondent différemment, ainsi ces deux dernières n'ont pas les mêmes capacités d'adaptation. Pour les deux sites de hautes altitudes, les performances de l'épicéa ne semblent pas être altérées, ni pour le hêtre. En revanche, pour les deux derniers sites le hêtre semble avoir des performances supérieures à celle de l'épicéa. Ces résultats nous laissent penser que les deux espèces n'ont pas les mêmes facultés d'adaptations face au réchauffement climatique, l'épicéa semble avoir plus de difficulté que le hêtre face au réchauffement climatique.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUS_M_2012_BERTHELON_CLAIRE.pdf (2.09 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01869759 , version 1 (06-09-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01869759 , version 1

Intranet access

Cite

Claire Berthelon. Impact du changement climatique sur le hêtre et l'épicéa, le long d'un gradient altitudinal. Sciences de l'environnement. 2012. ⟨hal-01869759⟩
116 View
287 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More