Vulnérabilité des forets ontariennes à l'invasion par des espèces végétales exotiques suite à une épidemie d'agrile du frêne - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Ontario forest vulnerability to invasion by exotic plant species after emerald ash borer outbreaks

Vulnérabilité des forets ontariennes à l'invasion par des espèces végétales exotiques suite à une épidemie d'agrile du frêne

Abstract

The emerald ash borer (EAB), (Agrilus planipennis, Faimair) is a small asian carabid introduced in 2002 in Northern United States. In Southwestern Ontario, this exotic woodboring beetle has already killed several hundred thousand ash trees (Fraxinus spp.). A longterm monitoring study has been set up to evaluate a critical issue for forest management: the impact of understory vegetation response to the massive mortality of ash trees on forest ecosystem functions and services. One key aspect of this project is how landscape (urban and agricultural with different level of forest retention) and forest patch configuration (woodlot or riparian) affect the invasion potential of exotic plant species following EAB outbreak. The use of a trait-based approach shows that exotic plant species possess different characteristics (i.e. trait values) according to the landscape and configuration of the forest. This variability, especially in traits related to competitiveness of the exotic species, may lead to different plant community responses following EAB outbreak. Because urban and riparian forests are more disturbed and more prone to exotic propagule pressure, they are expected to be more vulnerable to exotic plant species invasion. Understanding facilitative interactions between EAB outbreak and exotic plant responses are crucial information for managing and mitigating the loss of these foundation tree species.
L'agrile du frêne (Agrilus planipennis, Faimair) est un coléoptère asiatique introduit en 2002 au Nord des Etats Unis. Ses larves entrainent la mort des arbres Fraxinus sp créant ainsi des trouées dans les forêts. Ces trouées, en augmentant les radiations lumineuses atteignant la strate herbacée vont modifier les communautés végétales. Nous nous sommes intéressés aux forêts du sud de l'Ontario où l'agrile commence ses attaques afin d'avoir un état initial des communautés végétales. La problématique de l'étude est d'estimer le potentiel d'invasion par des espèces végétales exotiques suite à la mortalité des frênes en utilisant une approche par traits fonctionnels. Nous avons comparé des forêts se situant dans différentes matrice paysagère (agricole, urbain, agricole-forestier) et contexte (riverain, bloc boisé). Selon leur matrice et contexte les forêts sont plus ou moins soumises aux perturbations et ont différents taux d'accessibilité. Ceux-ci influencent la structure des communautés et notamment le pourcentage d'espèces exotiques. Ces espèces possèdent également différents traits pouvant influencer leur développement après la mort des frênes. D'après ses caractéristiques nous pouvons faire différentes hypothèses sur les évolutions possibles de la strate herbacée en fonction des types forestiers.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUS_M_2012_LAIGLE_IDALINE.pdf (1.4 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01871537 , version 1 (11-09-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01871537 , version 1

Intranet access

Cite

Idaline Laigle. Vulnérabilité des forets ontariennes à l'invasion par des espèces végétales exotiques suite à une épidemie d'agrile du frêne. Sciences de l'environnement. 2012. ⟨hal-01871537⟩
64 View
36 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More