Modélisation de la croissance saisonnière du chêne et du hêtre - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2014

Modélisation de la croissance saisonnière du chêne et du hêtre

(1)
1

Abstract

In the current context of climate change, understanding which the climate, phenology and intrinsic factors controlling the seasonal stem growth is a key issue for forest managers. The analysis of intra- and inter-annual stem increments measured with micro-dendrometers of 17 consecutive years through a modeling approach helped to interpret these different factors influencing stem increment of oak and beech. The Gompertz equation was used to adjust the increments measured at 3 sites-treatments (thinning beech, thinning oak and control oak), and the parameters of the equation were interpreted. At the interannual scale, photosynthesis of current or previous years, water deficit or starting day of water deficit, the LAI, rainfall and temperature influence the growth throughout the year or at a particular stage (for example the initiation of growth). At the intra-annual scale, temperature, soil water deficit and rain fully explain the momentum of growth. The water balance seems to drive the growth episodes bringing a critical issue of climate in the future for forest productivity.
Dans le contexte actuel du changement climatique, comprendre quels sont les facteurs climatiques, phénologiques et intrinsèques pilotant la croissance saisonnière importe les gestionnaires forestiers. L’analyse d’accroissements intra- et interannuels mesurés avec des microdendromètres sur 17 années consécutives via une approche de modélisation a permis d’interpréter ces différents facteurs influençant la croissance radiale du chêne et du hêtre. L’équation de Gompertz a été utilisée pour ajuster les accroissements mesurés sur 3 sites-traitements (hêtre éclaircie, chêne éclaircie et chêne témoin), et les différents paramètres de celle-ci ont été interprétés. A l’échelle interannuelle, la photosynthèse de l'année en cours et précédente, le déficit hydrique ou la date de début de déficit hydrique, le LAI, les pluies et les températures influencent la croissance du tronc tout au long de l’année ou { un stade particulier (exemple de l’initiation de la croissance). A l‘échelle intraannuelle, seules les températures, l’indice de déficit hydrique et les pluies suffisent { expliquer la dynamique de croissance. Le bilan hydrique semble piloter les épisodes de croissance amenant un enjeu essentiel du climat dans l’avenir pour la productivité des forêts.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUS_M_2014_GROSDIDIER_MARIE.pdf (2.29 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01881176 , version 1 (25-09-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01881176 , version 1

Intranet access

Cite

Marie Grosdidier. Modélisation de la croissance saisonnière du chêne et du hêtre. Sciences de l'environnement. 2014. ⟨hal-01881176⟩
69 View
346 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More