L' IVG comme moyen de contraception : état des lieux sur les interruptions volontaires de grossesse obtenues par échec de contraception, à Nancy, en 2009, chez des femmes de 15 à 49 ans - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2010

L' IVG comme moyen de contraception : état des lieux sur les interruptions volontaires de grossesse obtenues par échec de contraception, à Nancy, en 2009, chez des femmes de 15 à 49 ans

Abstract

200 000. C'est le nombre d'IVG par an, en France. Malgré la multiplication des moyens contraceptifs au cours de ces dernières années, ce dernier demeure constant.Terrifiant. A travers cet ouvrage, nous allons tâcher de démontrer pourquoi il est nécessaire de veiller à la diminution du nombre de ces actes, pourtant non sans conséquences pour la femme et son compagnon. Mais ce problème de Santé Publique connait également des répercussions à des échelles bien plus vastes que nous décrirons. De même, il semble exister, en matière d IVG, un seuil incompressible, impossible à franchir, du fait de causes psychiques inconscientes que nous tâcherons de mettre en évidence. Nous discuterons également de l'intérêt d'autoriser les sages-femmes à accéder à l'IVG médicamenteuse. Puis, à travers notre étude nous allons tenter de définir des catégories de population plus à risques de grossesses non désirées en fonction de leurs conditions socio-économiques et obstétricales d'une part et de leurs pratiques contraceptives d'autre part. Enfin, de ces résultats, nous tirerons des conclusions et des recommandations à adopter en vue de diminuer ce nombre d'IVG. C'est l'objectif que nous allons nous fixer au cours de cette étude.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_MESF_2010_GEROMETTA_ARTHUR.pdf (520.13 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01886010 , version 1 (02-10-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01886010 , version 1

Intranet access

Cite

Arthur Gerometta. L' IVG comme moyen de contraception : état des lieux sur les interruptions volontaires de grossesse obtenues par échec de contraception, à Nancy, en 2009, chez des femmes de 15 à 49 ans. Médecine humaine et pathologie. 2010. ⟨hal-01886010⟩

Collections

UNIV-LORRAINE
102 View
960 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More