La pratique de la délivrance artificielle par la sage-femme - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2009

La pratique de la délivrance artificielle par la sage-femme

Abstract

Depuis quelques années, la formation des sages-femmes n'a cessé d'évoluer. Désormais pour accéder à la formation de sage-femme, les étudiants doivent, au même titre que les médecins et les chirurgiens dentistes, avoir validé l'examen classant de fin de première année du Premier Cycle des Etudes Médicales (PCEM1), acquérant de ce fait un statut médical. Les sages-femmes prennent alors une place de plus en plus importante en salle de naissances. En parallèle de l'évolution des études, les sages-femmes ont acquis au fil des années l'élargissement de leurs compétences, parmi elles la délivrance artificielle inscrite au code de déontologie depuis 2006. La formation initiale des sages-femmes doit donc s'adapter à toutes ces évolutions et les sages-femmes investir les nouvelles compétences qui leurs sont octroyées. Mais qu'en est-il sur le terrain et dans les écoles concernant la délivrance artificielle ? A travers une étude réalisée auprès de 148 étudiants sages-femmes quatrième année et 91 sages-femmes exerçant en salle de naissances ce mémoire s'efforce de répondre à cette question.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_MESF_2009_MARCHAL_BELINDA.pdf (2.6 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01888021 , version 1 (04-10-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01888021 , version 1

Intranet access

Cite

Bélinda Marchal. La pratique de la délivrance artificielle par la sage-femme. Human health and pathology. 2009. ⟨hal-01888021⟩

Collections

UNIV-LORRAINE
104 View
1555 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More