Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

L’attentat de la rue Copernic (3 octobre 1980) : piste et fausse piste de l’extrême droite. Temporalités, revendications, attributions

Résumé : Le 3 octobre 1980, peu avant la fin de l’office du shabbat qui coïncide avec la fête de Sim’ hat Thora (joie de la Thora), une bombe explose devant la synagogue de l’Union libérale israélite de France (Ulif ) située rue Copernic à Paris (16e arrondissement). Bilan : quatre morts, 46 blessés, plus de 250 personnes touchées à un titre ou un autre. L’explosion se serait produite un peu plus tard, le nombre de victimes aurait été incomparablement plus élevé. Premier attentat meurtrier antisémite en France depuis 1945, il déclenche une gigantesque vague de protestations et de manifestations. Simultanément, la question de l’identification des auteurs de l’attentat est posée. Au demeurant, elle se pose encore puisque le sociologue libanais Hassan Diab, soupçonné d’être l’organisateur de celui-ci et extradé en 2014 du Canada où il enseignait, a bénéficié d’un non-lieu le 12 janvier 2018.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01915786
Contributor : Rudy Hahusseau <>
Submitted on : Thursday, November 8, 2018 - 9:05:20 AM
Last modification on : Tuesday, December 17, 2019 - 9:16:17 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01915786, version 1

Citation

Jacques Walter. L’attentat de la rue Copernic (3 octobre 1980) : piste et fausse piste de l’extrême droite. Temporalités, revendications, attributions. Colloque Violences et radicalités militantes dans l'espace public en France des années 1980 à nos jours, Centre de recherche sur les médiations (Crem) / Université de Lorraine, Nov 2018, Metz, France. pp.487-524. ⟨hal-01915786⟩

Share

Metrics

Record views

65