Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Impact du réentraînement à l’exercice sur la dépression et la qualité de vie dans la BPCO : expérience du réseau RIR Lorraine

Résumé : La dépression est une comorbidité fréquente au cours de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) et retentit sur la qualité de vie et l’activité physique des patients. En pratique, la réhabilitation respiratoire est difficilement accessible et se limite souvent au réentrainement à l’exercice (RE). Cette étude a pour but d’évaluer l’impact du RE sur la dépression et la qualité de vie. Parmi les 515 patients atteints de BPCO inclus dans un programme de RE proposé par un réseau de réhabilitation respiratoire régional (RIR Lorraine), la qualité de vie (questionnaire de Saint George : SGRQ), la dépression (score de Beck), la fonction respiratoire, et le temps d’endurance (TE) ont été mesurés à l’inclusion (T0) et à 12 mois (T12) chez 184 patients (décès N=10 ; abandons N=82 ; données manquantes N=239). Le SGRQ et le score de Beck étaient plus élevés pour les patients exclus. Ce RE comportait des séances initiales dans un établissement de soins, puis à domicile encadrées périodiquement par un professionnel de santé. La dyspnée, évaluée par l’échelle mMRC, était de 2,70±0,87 et 2,27±1,20 (p < 0,001) respectivement à T0 et T12. On distinguait deux groupes selon l’amélioration du TE entre T0 et T12 : « répondeurs » (∆TE≥2 minutes, amélioration cliniquement significative) et « non-répondeurs » (∆TE<2 minutes). On observait une corrélation significative entre l’amélioration du TE et l’amélioration du score de Beck (r=-0,24 ; p=0,001) et du SGRQ (r=-0,4 ; p<0,001). L’amélioration du score de Beck était statistiquement significative seulement dans le groupe « répondeurs » : ∆Beck : - 2,05±3,49 (p=0,001) vs -0,04±3,45 (p=0.936) chez les « non répondeurs ». L’amélioration du SGRQ n’était cliniquement significative que dans le groupe « répondeurs » : ∆SGRQ : -13,98±12,50 vs -2,91±13,69 chez les « non-répondeurs » (p<0,001). Le SGRQ et le score de Beck T0 n’influençaient pas l’amélioration du TE. Le RE améliore la dépression et la qualité de vie des patients atteints de BPCO. Ces résultats sont corrélés à l’amélioration du test d’endurance. La dépression et la qualité de vie à l’inclusion ne semblent pas influencer l’impact du RE sur l’endurance.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [170 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932029
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:36:32 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:34 PM

File

BUMED_T_2017_SOLER_JULIEN.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932029, version 1

Citation

Julien Soler. Impact du réentraînement à l’exercice sur la dépression et la qualité de vie dans la BPCO : expérience du réseau RIR Lorraine. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01932029⟩

Share

Metrics

Record views

107

Files downloads

207