Cardiomyopathie dilatée à QRS fins : suivi des patients implantés en prévention primaire d'un défibrilateur - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2016

Defibrillator in non-ischemic cardiomyopathy implanted in primary prevention without CRT. A single center experience

Cardiomyopathie dilatée à QRS fins : suivi des patients implantés en prévention primaire d'un défibrilateur

Abstract

Introduction : L’implantation d’un défibrillateur automatique implantable (DAI) est recommandé en prévention primaire pour les patients présentant une cardiomyopathie dilatée avec altération de la fraction d’éjection. Le bénéfice à long terme n’est pas clairement établi. L’objectif de notre étude est d’évaluer sur le long terme la mortalité, les événements cardiovasculaires et leurs facteurs prédictifs de survenue de ces événements. Méthodes : Tous les patients implantés d’un DAI en prévention primaire sans resynchronisation et suivi au CHU de Nancy entre janvier 2004 et janvier 2015 ont été inclus rétrospectivement. Le critère primaire était les intervalles de temps avant un choc électrique approprié et inapproprié. Le critère secondaire était un critère composite entre la mortalité de toute cause, l’ablation de tachycardie ventriculaire, la transplantation ou l’assistance cardiaque ou la resynchronisation cardiaque. Résultats : Cent-sept patients ont été inclus et le suivi médian était de 45 mois. Quarante patients ont bénéficié d’au moins un choc approprié, 34 ont présenté des événements indésirables dont 26 ont subi au moins un choc inapproprié. La médiane des délais avant un traitement choc approprié était de 18,7 mois (écart interquartile [6,4-63,3]) et la médiane des délais avant un choc inapproprié était de 8,6 mois (écart interquartile [3,1-20,1]). Aucun facteur prédictif de traitement approprié n’a été identifié. La fibrillation atriale et la prise d’amiodarone sont prédictives de traitement inapproprié (OR 3.6 IC [1.4-9.0] p=0,006 ; OR 6.1 IC [1,0-36,0] p=0,044). Les traitements appropriés étaient prédictifs du critère composite (HR 2,874 IC [1,024-8,067] p=0,045) contrairement au diabète (HR 0,196 IC [0,044-0,862] p=0,031). Conclusion : Au décours du suivi à long terme, les thérapies pour des arythmies ventriculaires sont classiques et associés avec une hausse de la mortalité. L’effet indésirable le plus fréquent est le traitement inapproprié et son facteur prédictif principal est la fibrillation atriale.Non disponible/Not available / Not available
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2016_BARUFFALDI_FABIEN.pdf (1.34 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01932030 , version 1 (23-11-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932030 , version 1

Cite

Fabien Baruffaldi. Cardiomyopathie dilatée à QRS fins : suivi des patients implantés en prévention primaire d'un défibrilateur. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01932030⟩
24 View
537 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More