Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Pronostic des encéphalopathies hypoglycémiques prolongées de réanimation

Résumé : Introduction : Peu de choses sont connues sur le pronostic des encéphalopathies hypoglycémiques prolongées. L’objectif de cette étude était d’investiguer les causes, les conséquences, le pronostic vital et fonctionnel à long terme des patients admis en réanimation pour des manifestations neurologiques prolongées liées à l’hypoglycémie. Matériel et méthodes : Cette étude rétrospective a été conduite chez des patients hospitalisés du 1er juillet 2004 au 1er juillet 2014 dans 9 réanimations polyvalentes françaises. Les patients étaient des adultes admis en réanimation avec un score de Glasgow < 8 lié à l’hypoglycémie et présentant des troubles de la conscience persistants après normalisation de la glycémie. Les patients pour lesquels une autre cause de trouble de conscience était possible, comme des troubles cognitifs préalables, une hypothermie < 35°C ou un arrêt cardio-respiratoire dans les 24 heures suivant l’admission en réanimation, étaient exclus. Le suivi à 1 an minimum se faisait par appel téléphonique afin de déterminer le statut fonctionnel en utilisant le score de Rankin modifié (mRS) réparti en bon (mRS 0 à 3) et mauvais pronostic (mRS 4 à 6). Résultats : 49 patients (27 hommes) étaient inclus. L’âge médian était de 55 ans. Les causes d’hypoglycémie étaient variées, avec pour causes principales l’intoxication par insuline ou traitement antidiabétique oral (65%) et les carcinomes neuroendocrines (16%). La majeure partie des patients (59%) étaient diabétiques. La durée de séjour médiane en réanimation était de 11 [5,5 -17] jours. Trente et un (63%) patients avaient un mauvais pronostic à un an de suivi et 20 (41%) patients mouraient en réanimation. Quarante-cinq (92%) bénéficiaient d’une imagerie cérébrale et 25 (56%) d’entre elles étaient normales. Des mesures de limitation thérapeutique ont été prises d’emblée pour 22 (45%) patients principalement liées à une absence d’espoir d’amélioration (86%). En analyse multivariée, seuls un mRS bas avant admission en réanimation (OR=2,6 ; 95% IC = 1,1 – 6,3 ; P=0,03) et une imagerie cérébrale normale (OR=7,1 ; 95% IC = 1,1 – 44 ; P=0,03) étaient significativement prédictifs d’un bon pronostic. Tous les patients (n=15) étant restés hypoglycémiques au moins 480 minutes ont évolué péjorativement. Conclusion : Un mauvais pronostic a été observé chez environ 60% de notre population d’encéphalopathie hypoglycémique. Quelques patients ont évolué favorablement avec le temps bien que nous n’ayons pas identifié de facteurs robustes de bon pronostic.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [66 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932036
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:36:45 AM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 10:59:56 AM

File

BUMED_T_2016_BARBARA_GUILLAUME...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932036, version 1

Citation

Guillaume Barbara. Pronostic des encéphalopathies hypoglycémiques prolongées de réanimation. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01932036⟩

Share

Metrics

Record views

20

Files downloads

450