Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Comparaison des mesures hémodynamiques pulmonaires à l’effort entre l’hypertension pulmonaire sévère du groupe 3 et l’hypertension artérielle pulmonaire

Résumé : L’hypertension pulmonaire (HTP) sévère est une complication connue de l’insuffisance respiratoire chronique (IRC). L’HTP sévère liée à l’IRC, définie par une PAPm > 35 mmHg ou une diminution de l’index cardiaque (IC) < 2,5 l/min/m2, est beaucoup plus rare. Cette dernière entité présente des caractéristiques fonctionnelles et hémodynamiques plus sévères, se rapprochant de celles de l’hypertension artérielle pulmonaire. Tous les patients atteints d'HTAP et d'HTP du groupe 3 ont été inclus rétrospectivement entre janvier 2005 et décembre 2015. Tous ont bénéficié d’un cathétérisme cardiaque droit avec épreuve d’effort sur bicyclette ergonomique et d’un test de marche de 6 minutes (TM6). Les données fonctionnelles respiratoires ont également été colligées. 3 groupes ont été comparés : HTP du groupe 3 sévère, HTP du groupe 3 non sévère et HTAP. 130 patients ont été inclus entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2015. 20 dans le groupe HTP non sévère, 51 dans le groupe HTP sévère et 59 dans le groupe HTAP. Les patients avec une HTP due à une maladie respiratoire étaient plus âgés (moyennes respectives de 64 et 67 ans pour les groupes HTP non sévère et sévère) que les patients du groupe HTAP (54 ans). Le VEMS et la CVF étaient significativement plus sévères dans le groupe HTP non sévère (VEMS 42% ± 25,9, CVF 68% ± 20,5 et VEMS/CVF 48% ± 21,1), que dans le groupe HTP sévère due à une IRC (VEMS 66% ± 26,6, CVF 82% ± 21,7 et VEMS/CVF 62% ± 16,3). Les valeurs moyennes de distance au TM6 dans les 3 groupes étaient de 308 ± 24 m, 266 ± 14 m et 377 ± 14 m, respectivement dans les groupes HTP non sévère, HTP sévère et HTAP. La pression artérielle pulmonaire moyenne (PAPm) était de 29 mmHg, 40 mmHg et 49 mmHg, et l’index cardiaque (IC) de 3,1 l/min/m2, 2,4 l/min/m2 et 2,1 l/min/m2, respectivement dans le groupe HTP non sévère, HTP sévère et HTAP. Dans le groupe des patients avec une HTP sévère due à une IRC, le TM6 était corrélé à la PAP systolique (PAPs) au repos (r = –0,389, p = 0,005), les résistances vasculaires pulmonaires (RVP) au repos (r = –0,451, p = 0,001), la ΔPAPs(repos-effort) (r = 0,561, p < 0,001) et le ΔIC(repos-effort) (r = 0,421, p = 0,002). Dans le groupe des patients avec une HTAP, le TM6 était corrélé au ΔPAPs(repos-effort) (r = 0,393, p = 0,002), et le ΔIC(reposeffort) (r = 0,416, p = 0,001). Ces résultats montrent des similitudes entre les groupes HTAP et HTP sévères du groupe 3. Comme dans l’HTAP, on observe chez les sujets avec une HTP sévère du groupe 3, une distance parcourue au TM6 plus élevée chez les patients qui présentent une ΔPAPs(repos-effort) et une ΔIC(repos-effort) plus importante lors du cathétérisme cardiaque droit, ce qui témoigne d'une meilleure adaptation du ventricule droit à l’exercice.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [58 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932050
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:37:10 AM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 10:59:56 AM

File

BUMED_T_2017_KOSZUTSKI_MATTHIE...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932050, version 1

Citation

Matthieu Koszutski. Comparaison des mesures hémodynamiques pulmonaires à l’effort entre l’hypertension pulmonaire sévère du groupe 3 et l’hypertension artérielle pulmonaire. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01932050⟩

Share