Prévalence et valeur pronostique de la destruction de la paroi intestinale dans la maladie de Crohn précoce évalée par IRM ou scanner - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2016

Prevalence of bowel damage assessed by cross-sectional imaging in early Crohn's disease and its impact on disease outcome

Prévalence et valeur pronostique de la destruction de la paroi intestinale dans la maladie de Crohn précoce évalée par IRM ou scanner

Abstract

OBJECTIF: Les lésions pariétales de la maladie de Crohn (MC) sont définies par la présence de sténose, de fistule et/ou d’abcès. La MC précoce constitue une période clé de l’histoire de la maladie, où les interventions thérapeutiques pourraient permettre de prévenir l’apparition de ces complications. La prévalence et la valeur pronostique de la destruction de la paroi intestinale et de l’activité/sévérité radiologique dans la MC précoce sont inconnues. METHODES: Ont été inclus prospectivement tous les patients vus consécutivement dans 2 centres experts et ayant bénéficié d’une IRM ou d’un scanner dans les deux ans qui ont suivi le diagnostic de la MC. Nous avons évalué l’activité de la maladie et sa sévérité par l’index de Lémann (IL) et le MaRIA score, et leur valeur pronostique dans la MC précoce. Nous avons analysé le temps jusqu’{ la survenue de chaque évènement par courbes de Kaplan-Meier puis une analyse univariée et multivariée a été réalisée. Les évènements recueillis étaient : l’introduction d’un traitement immunosuppresseur, celle d’un traitement par anti-TNF, une hospitalisation pour la MC, et une résection intestinale. RESULTATS: Ont été inclus 142 patients. Le temps médian jusqu’{ l’imagerie initiale était de 0,3 ans ; la durée médiane de suivi était de 4,9 ans. Au diagnostic, 39,4 % des patients avaient une destruction de la paroi intestinale. En analyse multivariée, la présence d’une destruction de la paroi intestinale et le IL étaient des facteurs pronostiques indépendants de recours à la chirurgie digestive (HR : 3,21 et 1,11 respectivement, p<0,001 ; Figure 1), et d’hospitalisations en rapport avec la MC (HR : 1,88, p=0,002 et 1,08, p<0,001, respectivement). L’activité de la maladie, évaluée par le MaRIA score, n’était pas prédictive de son évolution. La corrélation entre le IL et le MaRIA score était faible (rho : +0,32 ; p<0,001). CONCLUSION: 4 patients sur 10 ont déjà une destruction de la paroi intestinale lors du premier bilan d’imagerie en coupes dans la MC précoce. Cette destruction de la paroi intestinale observée dans la MC précoce est associée à une évolution vers une MC plus sévère avec une augmentation du risque de chirurgie et d’hospitalisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2016_PORTIER_MORIN_MATHILDE.pdf (1.63 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01932089 , version 1 (23-11-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932089 , version 1

Cite

Mathilde Morin. Prévalence et valeur pronostique de la destruction de la paroi intestinale dans la maladie de Crohn précoce évalée par IRM ou scanner. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01932089⟩
47 View
158 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More