Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Importance de la chronobiologie dans la prévention et la prise en charge de certaines maladies notamment cardiovasculaires et métaboliques : exemples de la chronopharmacologie et de la chrononutrition

Résumé : La chronobiologie est la science qui s’intéresse aux rythmes biologiques des organismes vivants. Tous les êtres vivants possèdent en effet des horloges biologiques propres à leur espèces mais avec certaines variations interindividuelles possibles. Ces horloges, dont l’origine est innée, rythment à intervalles de temps réguliers les différentes fonctions physiologiques. Celles qui se répètent avec une période proche de 24 heures obéissent à un rythme appelé circadien et un tel rythme nécessite une remise à l’heure quotidienne à l’aide de synchroniseurs extérieurs comme la lumière. Une dérégulation de ces rythmes dont les causes sont multiples peut avoir des conséquences néfastes sur la santé (troubles du sommeil, syndrome métabolique, obésité, diabète, risques cardiovasculaires). La connaissance de ces rythmes revêt donc une importance particulière pour la santé dans notamment 2 domaines particuliers que sont la chronopharmacologie et la chrononutrition. On peut ainsi optimiser l’efficacité des médicaments par leurs moments de prise et optimiser l’alimentation afin de permettre une meilleure prévention et/ou prise en charge de certaines maladies, notamment cardiovasculaires ou métaboliques. C’est ainsi que par exemple, le rythme circadien de la pression artérielle présente parfois chez certains sujets, des anomalies nocturnes exposant à des risques cardiovasculaires particuliers. Ce constat a suscité de l’intérêt chez de nombreux chercheurs pour étudier le moment optimal de prises des antihypertenseurs afin de lutter contre ces anomalies. D’autres pathologies cardiovasculaires comme les risques thromboemboliques dont la rythmicité chronobiologique a pu être mise en évidence suggèrent également l’importance d’une chronothérapie pour leurs traitements. Pour l’aspect nutritionnel, certains aliments sont plus à même d’engendrer une prise de poids et du diabète de type 2 (il s’agit des aliments à index glycémique élevé) d’autant plus s’ils sont pris en inadéquation par rapport aux rythmes alimentaires physiologiques. La régularité horaire des apports alimentaires et cela selon un mode diurne, est en effet primordiale. Ces rythmes dépendent principalement de l’existence d’horloges au niveau des organes périphériques impliqués dans le métabolisme et ont une importance majeure dans l’homéostasie de la glycémie et des lipides notamment. L’insuline semble jouer un rôle primordial en tant que synchroniseur de ces horloges périphériques. Des rythmes alimentaires inadéquats peuvent potentialiser l’apparition de troubles lipidiques, une insulinorésistance ou un diabète de type 2, une prise de poids, voir un syndrome métabolique. En pratique, des constats chronobiologiques de certains paramètres physiologiques (hormonaux, enzymatiques, …) peuvent nous orienter sur le type d’aliments à privilégier ou éviter en fonction du moment de la journée…
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [156 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932110
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:39:22 AM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:43:44 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932110, version 1

Citation

Edouard Courot. Importance de la chronobiologie dans la prévention et la prise en charge de certaines maladies notamment cardiovasculaires et métaboliques : exemples de la chronopharmacologie et de la chrononutrition. Sciences pharmaceutiques. 2016. ⟨hal-01932110⟩

Share

Metrics

Record views

280

Files downloads

216