Crises non épileptis psychogènes et réactivité émotionelle : évaluation de la réactivité éléctrodermale en réponse à des stimuli visuels chez des patients CNEP en comparaison à des témoins sains - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2016

Skin conductance of patients with psychogenic non epileptic seizures in response to picture from International Affective Picture System (IAPS) : comparison with healthy

Crises non épileptis psychogènes et réactivité émotionelle : évaluation de la réactivité éléctrodermale en réponse à des stimuli visuels chez des patients CNEP en comparaison à des témoins sains

Abstract

Une perturbation de la régulation émotionnelle semble au coeur des mécanismes étiopathogéniques des CNEP. Notre étude s’intéresse à l’évaluation des perturbations émotionnelles physiologiques en réponse à des stimuli visuels chez les patientes CNEP en comparaison à des témoins sains. Chez 68 sujets répartis en 2 groupes de 34 personnes (CNEP vs témoins), nous avons effectué une comparaison de la mesure de la réponse électrodermale (RED) à des stimuli visuels issus d’images standardisées de l’International Affective Picture System (IAPS) ainsi que la perception émotionelle subjective suscitée par ces images, exprimée en valence et intensité. Nous avons également comparé les comorbidités psychiatriques et les dimensions d’alexithymie et de dissociation avec des outils standardisés. Nous observons chez les CNEP une amplitude de RED plus faible pour les images agréables (0,057 μS vs 0,109 μS, p=0,017), par rapport au groupe témoin. La latence de cotation pour les images de forte intensité est plus courte pour les CNEP (2,996 sec. vs 3,376 sec. p=0,04). La décélération de la fréquence cardiaque pour les images de forte intensité est moins importante chez les CNEP que chez les témoins (-3,973 bpm vs -7,045 bpm, p=0,04). Ces résultats sont en faveur d’une hypo-réactivité aux images agréables et d’une hyper-réactivité aux images intenses chez les patientes atteintes de CNEP. On peut suspecter l’existence d’une désensibilisation sensorielle physiologique aux stimuli agréables. Les patientes CNEP semblent donc plus vigilantes et réactives aux stimuli pourvoyeurs d'un sentiment de menace. Ces résultats ouvrent des perspectives d’une meilleure compréhension des perturbations émotionnelles dans les CNEP.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2016_HERRERO_HUGO_SENSE_CHARLOTTE.pdf (960.79 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01932149 , version 1 (23-11-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932149 , version 1

Cite

Hugo Herrero, Charlotte Sense. Crises non épileptis psychogènes et réactivité émotionelle : évaluation de la réactivité éléctrodermale en réponse à des stimuli visuels chez des patients CNEP en comparaison à des témoins sains. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01932149⟩
112 View
750 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More