Prise en charge thérapeutique de l’hypertension artérielle chez des patients de plus de 80 ans pendant une hospitalisation en court séjour gériatrique : étude menée au CHRU de Nancy - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2017

Management of antihypertensive pharmacotherapy in patients older than 80 years, hospitalised short-term in a geriatric department of the regional university hospital in Nancy (France)

Prise en charge thérapeutique de l’hypertension artérielle chez des patients de plus de 80 ans pendant une hospitalisation en court séjour gériatrique : étude menée au CHRU de Nancy

Abstract

Introduction : L’hypertension artérielle (HTA) est un facteur de risque cardiovasculaire important chez les personnes âgées et une intervention thérapeutique précoce est recommandée. Pourtant, les preuves concernant les bénéfices réels des traitements antihypertenseurs sont limitées chez les personnes âgées fragiles. Une hospitalisation peut être l’occasion d’une réévaluation du traitement hypertenseur. L’objectif de cette étude est d’analyser les modifications des traitements antihypertenseurs chez les patients hospitalisés à la suite d’un événement aigu sans lien direct avec l’HTA, dans un service de Gériatrie. Méthodologie : Il s’agit d’une étude rétrospective sur une période de quatre mois d’une population d’un âge ≥ 80 ans avec antécédents d’HTA, hospitalisée en court séjour gériatrique au CHRU de Nancy. Résultats : 119 patients, d’âge moyen 87.8± 4.8 ans, ont participé à l’étude dont les femmes sont en majorité. 37.8% des motifs d’hospitalisation sont directement ou indirectement liés à l’HTA. 91 patients (76.5% de la population) ont bénéficié de modifications thérapeutiques. Le nombre moyen d’antihypertenseurs a été réduit de façon significative passant de 2 à 1,5 médicaments à la sortie de l’hospitalisation. On observe une réduction significative des diurétiques et des ARA II. La pression artérielle systolique (PAS) des patients diminue de façon significative de 135.2 (±29,3) mmHg à 129.8 (±21.4) mmHg. La prévalence de la PAS <130 mmHg passe de 43.7% à l’admission à 55.5% à la fin d’hospitalisation. Parmi ces patients, 75.0% à l’admission et 45.5% à la fin d’hospitalisation prennent un antihypertenseur ou plus. Pour la majorité, les motifs justifiant les modifications thérapeutiques ne sont pas référés (74.5%). Lorsqu’ils sont décrits, la décompensation cardiaque et les troubles de rythme sont les plus fréquents. Conclusion : L’évaluation du traitement antihypertenseur dans le service de Gériatrie du CHRU de Nancy est réalisée indépendamment du motif d’hospitalisation des patients. Malgré des PAS basses, les patients bénéficient encore de plusieurs traitements antihypertenseurs et pourraient être considérés comme sur-traités.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2017_GRYLLAKI_MARIA.pdf (1.3 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01932173 , version 1 (23-11-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932173 , version 1

Cite

Maria Gryllaki. Prise en charge thérapeutique de l’hypertension artérielle chez des patients de plus de 80 ans pendant une hospitalisation en court séjour gériatrique : étude menée au CHRU de Nancy. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01932173⟩
175 View
621 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More