Analyse des pratiques des obstétriciens français face aux choix des parents de poursuivre la grossesse après l’annonce d’une pathologie foetale d’une particulière gravité - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2017

Analysis of the practices of the french obstetricians in front of parents’ choice to poursue the pregnancy after the announcement of a foetal pathology of particular gravity, not curable

Analyse des pratiques des obstétriciens français face aux choix des parents de poursuivre la grossesse après l’annonce d’une pathologie foetale d’une particulière gravité

Abstract

Objectif de l’étude : Analyser les pratiques des obstétriciens français face au choix des parents de poursuivre la grossesse après l’annonce d’une pathologie foetale de particulière gravité, non curable. Matériel et Méthode : Etude descriptive, transversale et nationale, par questionnaires anonymes, informatisés, et envoyés via les adresses mails professionnelles aux gynécologues-obstétriciens thésés, exerçant en France (métropole et DOM-TOM), dans les maternités de tout type. Résultats : Trois cent quatre-vingt-trois questionnaires ont pu être analysés, et la population étudiée semblait hétérogène. Quatre-vingt-six virgule six pour cent des obstétriciens interrogés n’avaient pas de formation spécifique, et pour ceux en ayant une, elle n’était pas spécifique à la périnatalité. Quatre-vingt-deux pour cent des répondeurs réalisaient des IMG au cours de leur exercice. Les maternités de type 3 et les maternités de type 1 étaient significativement plus souvent confrontées à ces naissances en soins palliatifs. L’argument de non demande d’IMG le plus souvent avancé par les parents était le choix religieux. La majorité des praticiens interrogés ne disposaient pas d’un protocole encadrant ces prises en charge au sein de leur établissement, mais jugeaient un tel document utile. La plupart des dossiers étaient discutés en RCP, regroupant des spécialistes divers et variés. Sept virgule cinq pour cent des obstétriciens ne connaissaient pas l’IMG sans foeticide, et 40% ne le proposaient jamais comme alternative. Les principaux motifs avancés par les professionnels ne réalisant pas d’IMG sans foeticide étaient la méconnaissance de cette pratique, une volonté d’éviter la souffrance de l’enfant ou celle des parents, et la protection de l’équipe soignante. Conclusion : une prise de conscience semble se dessiner mais tout n’est pas acquis, et beaucoup reste à construire : il n’existe en effet à ce jour aucune recommandation ni consensus quant à la prise en charge de ces naissances en soins palliatifs.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2017_DODERO_CHARLOTTE.pdf (1.42 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01932188 , version 1 (23-11-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932188 , version 1

Cite

Charlotte Dodero. Analyse des pratiques des obstétriciens français face aux choix des parents de poursuivre la grossesse après l’annonce d’une pathologie foetale d’une particulière gravité. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01932188⟩
73 View
89 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More