Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Mise en place du sepsis bag dans la prise en charge du sepsis sévère et du choc septique dans les services d'accueil des urgences de Lorraine : une étude avant/après

Résumé : INTRODUCTION : Le sepsis sévère et le choc septique sont des problèmes de santé majeurs affectant des millions de personnes dans le monde, chaque année. Ces millions de personnes souffrent d’une mortalité élevée. Cette dernière a diminué au cours des dernières années, suggérant une amélioration de la prise en charge. Depuis 2004, il existe, en effet, des recommandations internationales pour la prise en charge des états septiques sévères, basées sur des études ayant démontré que la rapidité et l’efficacité des soins, administrés dans les premières heures suivant l’admission du patient, étaient des facteurs susceptibles d’influencer l’issue du sepsis sévère ou du choc septique. Dans ces guidelines, l’administration de l’antibiothérapie doit se faire idéalement dans l’heure suivant le diagnostic. Devant la constatation d’un retard, trop souvent fréquent, dans son administration, au sein des services d’accueil des urgences, nous avons proposé d’y introduire, un sac dédié à la prise en charge des patients présentant un sepsis sévère ou un choc septique, le Sepsis Bag. MATERIEL ET METHODES : Il s’agit d’une étude prospective multicentrique observationnelle régionale, de type « avant/après », portant sur des patients présentant un sepsis sévère ou un choc septique. Au cours de la phase « avant », ces patients étaient pris en charge selon les pratiques habituelles. La phase « après » correspondait à l’introduction du Sepsis Bag, sac contenant, dans 4 pochettes, l’ensemble du matériel nécessaire à la mise en condition et au traitement du patient. RESULTATS : 91 patients ont été inclus dans notre étude, 69 patients dans la phase « avant », 22 dans la phase « après ». La population de l’étude était composée de 52 hommes (57,1%). La moyenne d’âge était de 72,1±16,4 ans. L’objectif principal de l’étude était l’administration d’une antibiothérapie dans l’heure suivant la détection de sepsis sévère ou de choc septique. Celle-ci a été débutée dans l’heure suivant le diagnostic chez 18 patients (28,6%) dans la phase « avant » et chez 14 patients (70%) dans la phase « après » (p=0,001). Concernant les objectifs secondaires, le délai médian d’administration du remplissage vasculaire était de 17 minutes dans la phase « avant » et de 5 minutes dans la phase « après » (p<0,001) et le conditionnement du patient, au service d’accueil des urgences, était significativement amélioré, dans un moindre délai. CONCLUSION : Cette étude a permis de montrer que le Sepsis Bag, outil simple et peu onéreux, permettait une meilleure adéquation aux recommandations, actuellement en vigueur, dans la prise en charge des états septiques graves. Cependant, celui-ci ne joue aucun rôle dans la détection des patients présentant un sepsis sévère ou un choc septique, élément déterminant pour une prise en charge de qualité au service d’accueil des urgences. Des progrès restent à effectuer dans ce domaine.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [84 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932280
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:48:45 AM
Last modification on : Sunday, October 25, 2020 - 7:07:29 AM

File

BUMED_T_2016_DUBROUX_MARINE.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932280, version 1

Citation

Marine Dubroux. Mise en place du sepsis bag dans la prise en charge du sepsis sévère et du choc septique dans les services d'accueil des urgences de Lorraine : une étude avant/après. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01932280⟩

Share

Metrics

Record views

71

Files downloads

304