Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Enquête auprès des médecins généralistes vosgiens au sujet de la prescription d’activité physique

Résumé : Introduction : De nombreuses études ont démontré les bénéfices de la pratique d’une activité physique régulière. Enjeu de santé publique, la parution récente du décret sur la prescription d’activité physique permet d’établir un cadre légal. Nous avons entrepris d’étudier les connaissances des médecins généralistes dans ce domaine et les obstacles à cette prescription dans le département des Vosges. Matériels et Méthodes : Une enquête quantitative a été réalisée auprès des médecins généralistes des Vosges au moyen d’un questionnaire créé sur le site « Google Formulaires », afin de connaître leurs pratiques et les obstacles à la prescription d’activité physique. L’étude s’est déroulée de mai à juillet 2017. Résultats : Un total de 60 réponses a été collecté sur les près de 200 questionnaires envoyés soit un taux de réponse de 30%. Les résultats ont montré que 68,3% des médecins donnaient souvent des conseils pratiques. Certaines pathologies n’étaient pas prises en compte comme les pathologies respiratoires, les cancers ou les syndromes anxio-dépressifs : la plupart des praticiens ne considérant pas ce type d’Affections de Longue Durée comme un obstacle à la pratique d’activité physique. Un praticien sur deux environ (48,3%) a estimé la prescription écrite comme un moyen plus adapté que la remise d’un document ou de consignes orales bien que cela ne soit pas le moyen le plus utilisé en pratique. Pour 88,3 % des médecins sondés, le principal obstacle s’est révélé être le manque de motivation du patient, suivi par son manque de temps pour 41,7% d’entre eux. Dans notre étude, seuls 37% des médecins interrogés travaillaient avec des structures adaptées ou réseaux de santé, alors que 92% estimaient nécessaire d’utiliser le travail avec ces structures. La majorité des médecins a confirmé son désir de participer à des séances de formation sur la prescription, de travailler sur la réalisation de fiches à remettre aux patients ainsi que de disposer « d’ordonnances type ». Enfin 86,6% pensent que le projet « sport-santé » pourra aboutir dans leur ville. Conclusion : Notre travail confirme l’engagement des médecins dans la promotion de l’activité physique et leur volonté à la prescrire. Cependant, ils manquent de formation, d’outils adaptés et de moyens humains. Il apparaît donc essentiel de poursuivre les actions menées tout en améliorant les outils existants par la diffusion d’informations, ce qui pourrait être facilité par le nouveau décret.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [86 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932443
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 9:18:18 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 3:05:25 PM

File

BUMED_T_2017_BARTHEL_EMELINE.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932443, version 1

Citation

Emeline Barthel. Enquête auprès des médecins généralistes vosgiens au sujet de la prescription d’activité physique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01932443⟩

Share

Metrics

Record views

89

Files downloads

569