Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

L’amélioration des pratiques de prescriptions des antibiotiques dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes lorrains est-elle effective suite à un audit et à la diffusion d’un référentiel de bon usage en antibiothérapie ?

Résumé : Introduction : Les infections sont très fréquentes chez les résidents d’EHPAD, donnant lieu souvent à une prescription d’antibiotiques, parfois inutile ou inappropriée. Partant de ce constat, le Groupe Lorrain d’Audit Médical (GLAM), en partenariat avec ANTIBIOLOR, a élaboré un audit médical visant à évaluer ces pratiques et les améliorer. Objectif : Évaluer l’amélioration des pratiques de prescriptions d’antibiotiques dans les EHPAD lorrains, suite à la diffusion d’un référentiel de bon usage des antibiotiques (BUA) et d’un audit. Matériel et méthodes : Audit médical externe réalisé par les médecins coordonnateurs (MC) d’EHPAD lorrains à partir des prescriptions des médecins intervenant dans ces mêmes EHPAD. Le 1er tour a été envoyé en mars 2016 dans 251 établissements. Fin décembre 2016, le 2nd tour a été envoyé dans les EHPAD ayant participé au premier. Les critères évalués étaient la conformité diagnostique, moléculaire, de la dose journalière, de la voie d’administration et de la durée. Les objectifs de qualité fixés pour chaque tour étaient respectivement pour ces critères : 80%, 90%, 95%, 95% et 90%. Le référentiel utilisé était la partie infectiologie du guide de bon usage du médicament en gériatrie OMéDIT/ARS. Il a été diffusé et mis à disposition des prescripteurs à l’issu du 1er tour. Entre les deux tours des réunions de restitution des résultats du 1er tour et de formation spécifique au référentiel de BUA ont été réalisées. Résultats : 39 EHPAD ont participé au 1er tour incluant 315 prescriptions soit 16% de participation. Les dysfonctionnements révélés à l’issue étaient : l’utilisation trop importante des antibiotiques critiques, des durées de prescriptions trop longues, une démarche diagnostique incomplète ou inadaptée. Les pistes d’amélioration proposées étaient : l’utilisation du référentiel de BUA, une sensibilisation des prescripteurs, l’information des familles, la formation des équipes paramédicales, le recours au bilan sanguin et à l’hémoculture et l’épargne des molécules critiques. 24 EHPAD ont participé au 2nd tour incluant 244 prescriptions. La comparaison des résultats a porté sur les 24 EHPAD ayant réalisé les deux tours et n’a montré aucune amélioration significative complète des pratiques de prescriptions. Cependant, la conformité diagnostique tous sites confondus et respiratoire ainsi que la conformité moléculaire urinaire s’amélioraient isolément. Les molécules les plus prescrites étaient, l’amoxicilline (27% puis 32%), l’AAC (16% puis 23%), la ceftriaxone (13% puis 18%) et les FQ (13% puis 6%). Moins d’infections urinaires étaient recensées au 2nd tour, témoignant d’une amélioration des pratiques dans l’indication de réalisation des BU et ECBU en EHPAD. Les durées moyennes diminuaient significativement passant de 8 à 7,4 jours. Quatre EHPAD amélioraient tous leurs critères d’évaluation au 2nd tour. Par ailleurs aucun prescripteur n’a refusé que ses prescriptions ne soient incluses dans l’audit. Discussion : Notre audit prouve qu’un audit externe, s’appuyant sur des MC motivés est acceptable et faisable. Cependant, malgré quelques améliorations constatées (indication des ECBU, durées moyennes, conformité moléculaire urinaire…) ces résultats témoignent dans l’ensemble du faible impact de notre intervention pouvant s’expliquer par le caractère externe de l’audit et le délai trop court entre les deux tours pour laisser le temps aux MC de relayer les bonnes recommandations, diffuser le guide et pour qu’un changement des comportements s’opère. Conclusion : Ce travail a permis d’évaluer l’utilisation des antibiotiques en EHPAD et de pointer divers dysfonctionnements. Malgré l’absence d’amélioration globale, les pistes d’amélioration proposées, ont permis une prise de conscience collective. La pérennisation d’actions d’amélioration des pratiques et leur évaluation est primordiale.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [88 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932462
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 9:29:06 AM
Last modification on : Tuesday, October 20, 2020 - 10:59:59 AM

File

BUMED_T_2017_VALLANCE_CAMILLE....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932462, version 1

Citation

Camille Vallance. L’amélioration des pratiques de prescriptions des antibiotiques dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes lorrains est-elle effective suite à un audit et à la diffusion d’un référentiel de bon usage en antibiothérapie ?. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01932462⟩

Share

Metrics

Record views

60

Files downloads

96