La présence de parasites dans les maladies parodontales : mythe ou réalité - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2016

La présence de parasites dans les maladies parodontales : mythe ou réalité

Abstract

La maladie parodontale est une maladie infectieuse d’origine bactérienne. La cavité buccale présente une flore polymorphe : 1200 espèces bactériennes ont été identifiées à ce jour et parmi celles-ci, à peine 20 sont impliquées dans l’étiopathogénie des maladies parodontales. Ce sont surtout les bactéries du complexe rouge qui sont connues comme étant les vrais parodontopathogènes. Mais ni l’origine bactérienne exclusive, ni le dysfonctionnement de la réponse immunitaire de l’hôte ne semblent suffisant pour expliquer la localisation des atteintes osseuses sur certaines dents alors que les dents adjacentes ne sont pas infectées. Ainsi, d’autres composants pourraient jouer un rôle dans l’étiopathogénie de ces maladies tels que les virus, les levures ou encore les parasites. Dans la cavité buccale, on peut rencontrer deux parasites. Ce sont les protozoaires Entamoeba gingivalis et Trichomonas tenax, mais leur seule présence ne permet pas de les considérer comme ayant une action délétère pour l’hôte. Ces deux protozoaires ont été identifiés dans les localisations buccales et extra-buccales. Seul Trichomonas tenax présente certains facteurs de virulence mis en évidence à ce jour. L’étude clinique réalisée au CHU de Nancy a permis de confirmer la présence de ces deux protozoaires dans les sites pathologiques de patients atteints deparodontite et de préciser le contexte parodontal dans lequel ils étaient identifiés.
No file

Dates and versions

hal-01947065 , version 1 (06-12-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01947065 , version 1

Intranet access

Cite

Pierre-Henry Lec. La présence de parasites dans les maladies parodontales : mythe ou réalité. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01947065⟩
1662 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More