Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Loi HPST : quelles implications pour le métier de pharmacien aujourd’hui et dans les prochaines années ?

Résumé : CONTEXTE ET OBJECTIFS: Depuis 2008 le secteur officinal traverse une crise qui a conduit à la fermeture de plusieurs officines (selon l’Ordre des Pharmaciens, entre 2010 à 2016, la France métropolitaine a perdu près de 800 pharmacies libérales) sur le territoire national. Malgré cela, la répartition géographique des officines reste harmonieuse car d’après le rapport de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) de 2016, plus de 97% des français se trouvent à moins de dix minutes en voiture d’une pharmacie. Cette proximité permet au pharmacien d’offrir aux patients des services autres que la dispensation qui demeure la mission première du pharmacien. Le rôle du pharmacien a alors évolué, passant de l’expert du médicament au professionnel de santé impliqué dans le parcours de soins. Cette fonction du pharmacien a été définie en 2009 par la Loi HPST qui énumère des missions pouvant être effectuées par le pharmacien même si tous les décrets d’application ne sont pas encore publiés. L’objectif de ce travail était d’évaluer les connaissances, les avis et critiques de pharmaciens et futurs pharmaciens lorrains sur les thèmes suivants relatifs à la loi HPST concernant l’officine : la prévention, le dépistage, la vaccination, les entretiens et actes pharmaceutiques. MÉTHODES : Pour cela nous avons effectué une enquête auprès de 883 pharmaciens titulaires d’officines en Lorraine. Un questionnaire par mail via le logiciel Limesurvey a été envoyé aux 733 pharmacies (883 titulaires soit 3,2% des titulaires en France) de la Lorraine à travers le service de communication de l’Union Régionale des Professionnels de Santé (URPS) Grand Est avec deux relances (à 2 semaines et 1 mois). Ce questionnaire a permis de recueillir le niveau de connaissance des pharmaciens et futurs pharmaciens de la loi HPST et des nouvelles missions du pharmacien. RÉSULTATS : L’enquête a été menée sur une durée de trois mois, avec 148 répondants sur 1 126 soit un taux de réponse global de 13,14% (14,84% chez les titulaires et les adjoints et de 7% chez les étudiants). Notre enquête montre que la loi HPST n’est pas totalement bien connue par les pharmaciens (27,3% ont déclaré connaitre tout à fait cette loi). Cependant, ils ont une bonne connaissance de toutes les missions qui y sont décrites. La majorité des répondants de notre enquête s’est montrée prête à réaliser les nouvelles missions. Néanmoins, les conditions de réalisation doivent être améliorées et clairement définies et l’implication des différentes instances (sanitaires, syndicales) doit être plus soutenue dans le développement de ces missions. CONCLUSION : Ces missions permettront non seulement de renforcer le rôle du pharmacien auprès de son patient, mais aussi d’améliorer l’économie officinale qui depuis quelques années n’est plus dépendante exclusivement du nombre de boites de médicaments vendus mais en partie des honoraires. A termes, ces honoraires provenant de la rémunération des différents services comme la vaccination, les entretiens pharmaceutiques ou encore la préparation des doses à administrer prendront une place importante dans le chiffre d’affaires des pharmaciens comme c’est déjà le cas dans certains pays tels que la Suisse ou le Québec. A l’instar de ces pays, un développement de ces missions en France est largement souhaitable.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/ulprive/BUPHA_T_2017_AGBOKOU_AMIVI_NELLY.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01947066
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Thursday, December 6, 2018 - 3:21:00 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:43:21 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01947066, version 1

Citation

Amivi Nelly Agbokou. Loi HPST : quelles implications pour le métier de pharmacien aujourd’hui et dans les prochaines années ?. Sciences pharmaceutiques. 2017. ⟨hal-01947066⟩

Share

Metrics

Record views

61