Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Étude de la stimulation cérébrale profonde pour le tremblement de la sclérose en plaques : étude rétrospective et applications

Résumé : Introduction : Le tremblement cérébelleux est un symptôme fréquent et invalidant dans la sclérose en plaques pour lequel les thérapeutiques médicamenteuses restent décevantes. La stimulation cérébrale profonde est une thérapeutique interventionnelle largement employée dans le tremblement parkinsonien et tremblement essentiel mais dont l’indication est moins connue pour le tremblement de la sclérose en plaques. Dans notre travail, nous nous sommes interrogés sur le rôle de la stimulation cérébrale profonde dans cette indication. Matériel et Méthodes : Une étude rétrospective a été conduite sur les patients adressés pour la prise en charge d’un tremblement dans le cadre d’une sclérose en plaques et ayant bénéficié d’une stimulation cérébrale profonde thalamique au CHU Henri-Mondor entre janvier 1992 et janvier 2015. Leurs caractéristiques démographiques et cliniques ont été recueillies. Leur suivi a été étudié avec la réponse clinique et fonctionnelle à 3 mois et 12 mois après intervention. Les données des patients suivis plus longtemps ont également été notées. Résultats : Cent quatre patients ont bénéficié de la procédure (71 femmes et 33 hommes d’un âge moyen de 38 ans). La durée moyenne d’évolution de la maladie au moment de la chirurgie était de 11 ans et du tremblement de 3 ans. Un patient n’a pas eu d’efficacité per opératoire, pour lequel aucune électrode définitive n’a été implantée. On notait une efficacité clinique et fonctionnelle à 3 mois pour 64.5% des patients (effet persistant à 1 an pour 85.7% d’entre eux), 26.3% avaient une efficacité limitée et 7.2% n’ont pas eu de bénéfices. Parmi les patients améliorés, la durée moyenne de suivi était de 5 ans. Discussion : Nous reportons la plus grande série de patients ayant bénéficié d’une stimulation cérébrale profonde avec une longue durée de suivi. Nos résultats confirment que c’est une technique intéressante en terme d’efficacité et nous avons montré qu’un effet persistait à long terme pour une partie des patients. Ce traitement reste néanmoins symptomatique chez ces patients ayant une espérance de vie limitée liée à l’évolution de la sclérose en plaques. Le bénéfice fonctionnel pouvant découler de la stimulation justifie d’une évaluation et décision multidisciplinaire. Il serait utile de procéder à des évaluations précises des patients en pré et post-opératoire afin de définir des critères pronostiques de bonne réponse à la stimulation cérébrale profonde, ce qui manque actuellement.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/ulprive/BUMED_T_2017_CHAGOT_CLAIRE.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01947075
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Thursday, December 6, 2018 - 3:21:09 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:37:22 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01947075, version 1

Citation

Claire Chagot. Étude de la stimulation cérébrale profonde pour le tremblement de la sclérose en plaques : étude rétrospective et applications. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01947075⟩

Share

Metrics

Record views

48