Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Biosimilaires : intérêt, économie et réglementation en France, en Europe et dans le monde

Résumé : Les médicaments chimiques ne permettent pas la prise en charge de certaines maladies, notamment en cancérologie et hématologie. Depuis les années 1970 et l’essor des biotechnologies, les laboratoires pharmaceutiques ont développés des alternatives thérapeutiques. Dans certains cas, les médicaments biologiques ont offert des améliorations majeures de la qualité de vie des patients. Cette thèse met en avant la différence entre les médicaments produits par génie génétique, nommés biomédicaments ou biosimilaires et les médicaments obtenus par synthèse chimique, nommés princeps ou génériques, afin de comprendre que les biosimilaires ne sont pas des génériques. Comparativement aux médicaments chimiques, le biomédicament et le biosimilaire doivent satisfaire à des conditions supplémentaires au niveau des études cliniques et au niveau réglementaire avant leur mise sur le marché. La réglementation qui encadre les biosimilaires est plus ou moins aboutie selon les pays considérés. L’Europe est pionnière en terme de mise en place de cadre réglementaire etc’est une référence mondiale.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/ulprive/BUPHA_T_2017_BELMELIANI_MOHAMED_WASSIM.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01947119
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Thursday, December 6, 2018 - 3:21:52 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:43:38 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01947119, version 1

Citation

Mohamed Wassim Belmeliani. Biosimilaires : intérêt, économie et réglementation en France, en Europe et dans le monde. Sciences pharmaceutiques. 2017. ⟨hal-01947119⟩

Share

Metrics

Record views

133