Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Influence de la dysfonction ventriculaire droite post-opératoire précoce en réanimation chez les patients présentant une insuffisance mitrale d’indication chirurgicale, isolée ou associée à une insuffisance tricuspide

Résumé : Introduction : La morbi-mortalité en chirurgie cardiaque a diminué ces dernières décennies. Le syndrome de bas débit cardiaque post-opératoire reste une complication fréquente. Parmi ses étiologies, l’insuffisance ventriculaire droite aigüe post-opératoire est moins bien connue que l’insuffisance ventriculaire gauche. Les chirurgies valvulaires mitrales sont des chirurgies à haut risque. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’impact d’une insuffisance ventriculaire droite aigüe post-opératoire précoce sur la survenue de défaillances d’organes et la durée de séjour en réanimation, ainsi que de mettre en évidence des facteurs péri-opératoires favorisant sa survenue. Matériel et méthodes : Quarante-huit patients bénéficiant d’une chirurgie valvulaire mitrale, isolée ou associée à une annuloplastie tricuspide, pour insuffisance mitrale chronique ont été inclus entre juin 2016 et juin 2017 au sein du Département de Chirurgie Cardiaque du CHRU de Nancy. Une échocardiographie cardiaque transthoracique était réalisée la veille de l’intervention, à J3 et J7 postopératoire. L’insuffisance ventriculaire droite aigüe était définie par une dysfonction ventriculaire droite échographique (2 paramètres parmi : TAPSE≤10mm, onde S latérale≤7cm/s, fraction de raccourcissement ≤30%) et des arguments en faveur d’un bas débit cardiaque. Résultats : 16 patients (33%) présentaient une insuffisance ventriculaire droite aigüe à J3. Chez ces patients, la durée d’hospitalisation en réanimation était prolongée (7,4 jours vs 3,2 jours, p<0,01), la durée de ventilation mécanique était prolongée (40h vs 4h, p=0,02), de même que la durée du support vasopresseur par Noradrénaline (72h vs 19h, p<0,01). L’élévation de la créatinine post-opératoire était plus importante (7,5mg/l vs 4mg/l, p=0,02) avec un nombre plus important de patients présentant une insuffisance rénale aigüe Kdigo 3. Le score IGS II à J1 était plus élevé (35 vs 22, p<0,01) de même que le score SOFA à J3 (7 vs 4, p<0,01). Les patients avec une insuffisance ventriculaire droite aigüe à J3 présentaient une dilatation de l’oreillette droite préopératoire plus fréquente avec un diamètre de l’anneau tricuspide significativement plus élevé. Une régression logistique mettait en évidence l’âge, les pressions artérielles pulmonaires systoliques préopératoires, la FEVG préopératoire comme facteurs de risque de survenue d’une insuffisance ventriculaire droite aigüe à J3 post-opératoire. Conclusion : L’insuffisance ventriculaire droite aigüe post-opératoire après chirurgie valvulaire mitrale pour insuffisance mitrale chronique allonge la durée de réanimation par des défaillances d’organes plus fréquentes et plus sévères. Les paramètres préopératoires, reflet de la sévérité de la valvulopathie mitrale (âge, Hypertension pulmonaire préopératoire, FEVG), étaient les meilleurs facteurs prédictifs d'Insuffisance Ventriculaire Droite post-opératoire.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/ulprive/BUMED_T_2017_MAGAZZENI_LAURENT.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01947185
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Thursday, December 6, 2018 - 3:22:57 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:37:35 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01947185, version 1

Citation

Laurent Magazzeni. Influence de la dysfonction ventriculaire droite post-opératoire précoce en réanimation chez les patients présentant une insuffisance mitrale d’indication chirurgicale, isolée ou associée à une insuffisance tricuspide. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01947185⟩

Share

Metrics

Record views

71