Les « gilets jaunes », des catégories populaires en quête d’autonomie

Résumé : À force d’être laissés au bord de la route, les « gilets jaunes » ont fini par l’occuper ! Malgré une large sympathie dans la population dans son ensemble, le mouvement repose principalement sur une mobilisation des catégories populaires. Dans le dernier sondage de l’IFOP pour Cnews et Sud Radio, si 40 % des Français déclarent soutenir le mouvement, c’est le cas de 53 % des employés et 56 % des ouvriers. Et si les retraités dans leur ensemble ne sont que 31 %, on trouverait sans doute d’assez fortes variations entre ceux qui étaient dans le monde populaire et les autres. Et il est frappant de voir dans les reportages sur les barrages beaucoup d’ouvriers ou d’aides-soignantes, par exemple. Qu’est-ce donc qui pousse ces catégories à cette colère ?
Document type :
Other publications
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01990387
Contributor : Rudy Hahusseau <>
Submitted on : Wednesday, January 23, 2019 - 9:39:42 AM
Last modification on : Thursday, January 24, 2019 - 1:20:53 AM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-01990387, version 1

Collections

Citation

Claude Poissenot. Les « gilets jaunes », des catégories populaires en quête d’autonomie. 2018, https://theconversation.com/les-gilets-jaunes-des-categories-populaires-en-quete-dautonomie-108476. ⟨hal-01990387⟩

Share

Metrics

Record views

105