Effets des pratiques agricoles et des infrastructures agro-écologiques sur la diversité des Chiroptères - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2014

Effects of agricultural practices and agro-ecological infrastructures on the diversity of bats

Effets des pratiques agricoles et des infrastructures agro-écologiques sur la diversité des Chiroptères

Abstract

Agricultural intensification and landscape oversimplification would be the two major causes of european population bats declines. This study aim to find what variable of agricultural practices and landscape elements (AEI) influence strongly the diversity of bats on meadows. The taxonomic and functional diversity has been established with records sampled between June and July 2013. The plots of land were define along a gradient of land-use intensity and landscape structure and were chosen among 35 farmlands, designated in three different regions. A seasonal variation of plot visiting by bats were reported in comparison with the records taped in August/September 2012, due to a peak of activity during this stage. The bat activity measures (number of bat calls per hour) allow to classify the factors which have an effect on bat visiting. The activity of bat specialists could that way be fixed by the grass use of pasture land, one of the variables which has a significant impact on bat diversity. The frequence of mowing and the fertilization are also powerful elements for diversity. The AEI presence, in particular pond, hedgerow, scattered trees and forest density, seems to promote bat diversity.
L’intensification de l’agriculture et l’homogénéisation des paysages seraient les deux principales causes de déclin des populations de chauves-souris d’Europe. Cette étude a pour objectif de déterminer quelles variables associées aux pratiques agricoles et aux infrastructures agro-écologiques (IAE) influencent fortement la diversité des chauves-souris en prairies. La diversité taxonomique et fonctionnelle a été déterminée à partir d’enregistrements effectués en juin-juillet 2013. Les parcelles, définies selon un gradient d’intensité d’utilisation et de structuration du paysage, sont choisies sur 35 exploitations, sélectionnées dans trois régions distinctes. Une variation saisonnière de la fréquentation des parcelles par les chiroptères a été constatée par rapport aux enregistrements effectués en aoûtseptembre 2012, due à un pic d’activité à cette période. Les mesures de l’activité (nombre de contacts/heure) permettent de hiérarchiser les facteurs influençant cette fréquentation. L’activité des spécialistes pourrait ainsi être déterminée par l’intensité de pâturage, une des variables qui a un effet significatif sur la diversité. Le nombre de fauches et la fertilisation sont également des éléments importants. La présence d’IAE, en particulier la densité de mares, de haies, d’arbres isolés et de forêts, semblent favoriser la diversité des chiroptères.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUS_M_2014_HENIGFELD_CELINE.pdf (2.36 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02106933 , version 1 (23-04-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02106933 , version 1

Cite

Céline Henigfeld. Effets des pratiques agricoles et des infrastructures agro-écologiques sur la diversité des Chiroptères. Sciences de l'environnement. 2014. ⟨hal-02106933⟩
151 View
302 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More