Médiations thérapeutiques et processus de symbolisation : de l’expérience sensible à la modélisation

Résumé : Objectif. – Les médiations thérapeutiques sont fréquemment utilisées dans les services de soin psychiques. Pour autant, elles sont l’objet d’un nombre relativement restreint de travaux visant à évaluer leur efficacité et à modéliser leurs effets. Nous proposons dans ce travail une reprise synthétique des recherches en ce domaine afin de développer une théorie générale des médiations thérapeutiques selon une perspective psychanalytique. Cette thématique est également abordée du point de vue de l’évaluation qualitative des processus et de la modélisation des psychothérapies. Méthode. – Nous nous sommes appuyés en particulier sur les perspectives ouvertes par les travaux de l’École Lyonnaise. Celle-ci se distingue notamment des pratiques de l’art-thérapie sur le plan théorique par la prise en compte des effets de l’associativité et des formes multiples du transfert. Une réflexion sur le cadre thérapeutique et la dynamique groupale est également proposée pour penser les processus de la médiation. Résultats. – Nous avons dégagé quatre hypothèses princeps concernant les processus sous-jacents à l’usage des médiations thérapeutiques. Outre (1) la tendance spontanée de la psyché à imprimer son empreinte dans les objets qui l’entourent, nous avons souligné comment celle-ci tendait à auto-représenter ses processus de manière extériorisée dans le but de les élaborer. Ce sont alors essentiellement (2) les éléments non symbolisés qui feront retour dans l’actualité des séances et qui seront « projetés » dans la médiation. Ces éléments non symbolisés s’exprimeront notamment (3) selon les caractéristiques sensorielles et actuelles de la médiation ce qui ne pourra avoir lieu qu’à condition que (4) les propriétés de la médiation fassent écho aux caractéristiques de la réalité psychique selon une forme de « résonance » suffisante entre la psyché du sujet et la médiation. Discussion. – L’analyse des processus de la médiation peut être associée à une évaluation quantitative et qualitative de ses effets et de ses modes d’action. Ce travail d’évaluation nécessite néanmoins de tenir compte des spécificités de la réalité psychique, au risque de mutiler le réel clinique et de produire une évaluation de surface qui dénature les pratiques et se coupe de l’écologie institutionnelle. Le passage de l’expérience sensible à la modélisation des processus peut notamment se faire par des méta-modèles – sous forme de grilles – aux propriétés épistémologiques spécifiques. Conclusions. – Le développement actuel d’une théorisation et d’une évaluation des processus de la médiation permet dans un même mouvement une meilleure compréhension de la nature de l’efficacité de ces dispositifs et une relance du travail de symbolisation des cliniciens en accroissant la réflexivité inhérente à ces pratiques.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [61 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02181695
Contributor : Thomas Rabeyron <>
Submitted on : Friday, July 12, 2019 - 12:38:05 PM
Last modification on : Wednesday, July 17, 2019 - 2:55:41 PM

File

médiations thérapeutiques et...
Files produced by the author(s)

Identifiers

Citation

Thomas Rabeyron. Médiations thérapeutiques et processus de symbolisation : de l’expérience sensible à la modélisation. L'Évolution Psychiatrique, Elsevier, 2017, 82 (2), pp.351-364. ⟨10.1016/j.evopsy.2017.01.001⟩. ⟨hal-02181695⟩

Share

Metrics

Record views

22

Files downloads

67