Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Description et analyse de l’origine et du devenir des médicaments non utilisés du bassin de population de la haute Moselle et de la Moselotte

Résumé : INTRODUCTION : Les médicaments consommés par l’homme et l’animal sont présents dans l’environnement sous forme de molécules-mères ou métabolites. L’ubiquité de ces micropolluants détectés à très faible concentration a un impact sur l’écosystème et traduit une préoccupation nouvelle : celle des conséquences potentiellement délétères sur la santé des populations. Depuis 2009, l’éco-organisme CYCLAMED incinère les MNU. Une disposition simple pour limiter leur dissémination serait d’en optimiser le recyclage. Ce sont l’analyse des résultats de l’état des lieux du recyclage par les patients des pharmacies du bassin de la haute Moselle et de la Moselotte, puis les connaissances des médecins généralistes dans ce domaine et les pratiques médicales pouvant agir sur le devenir des MNU qui seront étudiées ici et discutées afin de déterminer les actions à mener pour réduire la pollution environnementale. MATÉRIEL ET MÉTHODE : Etude descriptive réalisée sur le bassin versant de la haute Moselle et de la Moselotte, à l’aide de deux questionnaires : le premier était destiné à tous les clients majeurs des 24 pharmacies concernées et le second aux 49 médecins généralistes. RÉSULTATS : dans l’enquête destinée aux patients : 15 pharmacies ont participé à l’étude et 697 questionnaires ont été récupérés et analysés. La clientèle interrogée était majoritairement féminine, soit 72%. La moitié était âgée de 40 à 70 ans, soit 55%. 74% des patients déclaraient se débarrasser des MNU car ils étaient périmés et 81,2% des clients disaient les rapporter en pharmacie contre 22% qui les jetaient à la poubelle et 1% via les sanitaires. Dans l’enquête destinée aux médecins : 38 médecins ont été inclus dans notre étude. Seuls 5,7% ont répondu de manière appropriée aux 5 questions testant leurs connaissances sur le recyclage. 92% des consultations du secteur étudié se concluaient par la prescription de médicaments et seulement 2,6% des médecins abordaient toujours la question des MNU avec leurs patients, alors que 57,9% se préoccupaient toujours du rapport entre leur prescription et le conditionnement des produits. CONCLUSION : un peu moins d’¼ des MNU sont éliminés via les ordures et les sanitaires sur le bassin versant de la haute Moselle et de la Moselotte. C’est l’action conjointe des professionnels de la santé et des patients qui nous permettra d’améliorer ce taux afin que plus aucun MNU ne se retrouve dans notre écosystème.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/ulprive/BUMED_T_2017_VILLEMIN_JULIE.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02508772
Contributor : Adama Guembre <>
Submitted on : Sunday, March 15, 2020 - 9:13:21 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:35:45 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02508772, version 1

Citation

Julie Villemin. Description et analyse de l’origine et du devenir des médicaments non utilisés du bassin de population de la haute Moselle et de la Moselotte. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-02508772⟩

Share

Metrics

Record views

30