Skip to Main content Skip to Navigation
Book section

Le langage de Maître Eckhart Un analogon pour la scientificité de la théologie selon Jean Ladrière

Résumé : Partout où nous affirmons quelque chose, nous devons être capables, au moins en principe, de dire comment la vérité de notre affirmation peut être testée, sans quoi nous ne savons pas de quoi nous parlons 1. Pour Dieu, dire, c'est faire : dei dicere est suum facere 2. Cette affirmation ne vient assurément pas de John L. Austin mais de Maître Eckhart. Comme Irène Rosier-Catach l'a montré, les auteurs médiévaux n'ont pas attendu les théories analytiques du langage pour mettre en oeuvre une efficacité de la parole basée sur l'entrecroisement de l'usage du signe et de la causalité 3. Or, Eckhart fait précisément le choix d'un discours théologique qui interdit au signe de renvoyer directement à Dieu via un concept identifiable. Il mobilise les signes en vue d'un schème opératif. La théologie dont Jean Ladrière tente de brosser le portrait type dans L'articulation du sens 4 existe déjà. Cependant, si elle est derrière nous, elle nécessite un regard neuf afin de la voir surgir devant nous.
Document type :
Book section
Complete list of metadatas

Cited literature [19 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02882678
Contributor : Yves Meessen <>
Submitted on : Friday, September 25, 2020 - 10:24:09 AM
Last modification on : Wednesday, October 14, 2020 - 3:59:36 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02882678, version 1

Collections

Citation

Yves Meessen. Le langage de Maître Eckhart Un analogon pour la scientificité de la théologie selon Jean Ladrière. Lire Jean Ladrière. Une introduction à son œuvre, Presses Universitaires de Louvain, 2019, 978-2-87558-885-2. ⟨hal-02882678⟩

Share

Metrics

Record views

7