Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

« Reconnaissance » et « réparation » des troubles psychiques de guerre : le point de vue des patients. Partie 1 : analyse lexicale du discours de 15 militaires blessés psychiques de guerre

Abstract : Background : Le Service de Santé des Armées continue de développer des plans d’action concernant les troubles psychiques post-traumatiques de guerre et, parallèlement, plusieurs administrations ont déployé des moyens visant à l’amélioration du soutien des militaires psychotraumatisés. Si les troubles psychiques de guerre ont fait l’objet de nombreux travaux épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques, nous n’avons pas retrouvé d’études référencées évaluant la perception des actions médicales et sociales du point de vue des blessés. Objectifs : L’objectif de cette recherche est d’explorer le discours des militaires français souffrant d’état de stress post-traumatique imputable au service, concernant la « reconnaissance » et la « réparation » de leur trouble par la société. Matériel et méthodes : Nous avons mené une étude exploratoire qualitative à partir de 15 entretiens semi-directifs afin de réaliser une analyse lexicale du discours grâce au logiciel ALCESTE©. L’enquêteur suivait une trame d’entretien conçue spécifiquement pour aborder les thématiques de la « réparation » et de la « reconnaissance ». Ces entretiens semi-directifs s’appuyaient sur des questions ouvertes avec incitation à la relance de l’expression. Résultats : Sur le fond et sur la forme, le discours des militaires blessés consultés évoque la clinique du trauma marquée par l’indicibilité, la répétition et les affects dépressifs. La « réparation » semble être pour eux avant tout une restauration psychique, ou du moins un apaisement, qui prend la voie de l’accès aux soins. La perception d’indemnités pécuniaires est reléguée au second plan, après une reconstruction psychologique et sociale. Alors que le signifiant – certes juridique mais aux accents réifiants – de « réparation » a été globalement récusé au profit de celui de « reconstruction », les patients acceptent volontiers l’aide qui leur est offerte dans le champ des soins médico-psychologiques et de la réadaptation professionnelle. Discussion : Si nous avons dégagé des généralités dans ce travail de recherche, les entretiens et les analyses textuelles ont mis en lumière que le cheminement de chaque situation clinique particulière est subtil. Les soins médico-psychologiques comme les autres aides doivent être adaptés ou créés sur mesure. Toute situation reste ainsi singulière, chaque patient pouvant se saisir, en fonction de son parcours et de ses aspirations, des aides possibles.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02943832
Contributor : Cyril Tarquinio <>
Submitted on : Sunday, September 20, 2020 - 10:19:52 PM
Last modification on : Tuesday, October 13, 2020 - 10:48:07 AM

Identifiers

Collections

Citation

Marion Ribeton, Barbara Houbre, Barbara Andréani, Jean-Pierre Kahn, Cyril Tarquinio, et al.. « Reconnaissance » et « réparation » des troubles psychiques de guerre : le point de vue des patients. Partie 1 : analyse lexicale du discours de 15 militaires blessés psychiques de guerre. Annales Médico-Psychologiques, Revue Psychiatrique, Elsevier Masson, 2016, 174 (10), pp.810-818. ⟨10.1016/j.amp.2016.09.007⟩. ⟨hal-02943832⟩

Share

Metrics

Record views

18