« Reconnaissance » et « réparation » des troubles psychiques de guerre : le point de vue des patients. Partie 1 : analyse lexicale du discours de 15 militaires blessés psychiques de guerre - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Annales Médico-Psychologiques, Revue Psychiatrique Year : 2016

“Repair”, “information” and “recognition” of psychological warfare disorders. Lexical analysis of the speech of 15 psychological war wounded. Part 1

« Reconnaissance » et « réparation » des troubles psychiques de guerre : le point de vue des patients. Partie 1 : analyse lexicale du discours de 15 militaires blessés psychiques de guerre

Abstract

Background The Army Health Service continues to develop action plans for posttraumatic stress disorder caused by war and at the same time, several administrations have deployed resources to better support the psychologically wounded soldiers. Even though these psychological war disorders led to many epidemiological, clinical and therapeutic studies, we have not found any referenced studies evaluating the perception of the medical and social actions by soldiers themselves. Objective The purpose of this work is to explore the subjective perception of French soldiers suffering from PTSD attributable to service in order to evaluate how their condition is recognized and supported by society. Materials and methods We conducted a qualitative exploratory study based on 15fifteen semi-structured interviews to achieve a lexical discourse analysis by the software “ALCESTE©”. During the interviews, the investigator followed a general frame designed to address the themes of “repair”, “recognition” and “information” about war mental injuries. These semi-structured interviews were based on open questions inciting details and more information from soldiers. Results The wounded soldiers we consulted confirmed their commitment and loyalty to their military values (cohesion, duties, recognition of the chief), despite the presence of their psychological injuries and its consequences. However, both event and posttraumatic syndrome cannot, for psychopathological reasons, neither spontaneously nor fully integrate into the social discourse. The wounded verbalized a fear of being excluded from their community, or of not being supported in spite of their military injury, which again refers to “normal” trauma psychopathology. On the substance and form, the wounded's speech evokes the clinic of trauma marked by ineffability, repetition and depressive affects. In the speeches of wounded subjects, the “repair” seems to be primarily a social and psychological restoration, or at least an appeasement, which takes the road of access to care. Otherwise, the perception of financial compensation is sidelined after a psychological and social reconstruction. If the word of “repair” – certainly legal but with reifying accents – has been broadly rejected by patients to benefit of the word “reconstruction”, psychological war wounded gladly accept the help offered to them in the fields of medical and psychological cares, and of professional reintegration. Discussion In this research, we identified a number of general facts and also highlighted how each clinical case is unique, thanks to the interviews we conducted and their textual analysis. Medical and psychological cares, just like any other type of care, must be adapted or tailored to meet the requirements that each case presents. Each case is thus unique and different patients can require different kinds of help, depending on their career and yearnings.
Background : Le Service de Santé des Armées continue de développer des plans d’action concernant les troubles psychiques post-traumatiques de guerre et, parallèlement, plusieurs administrations ont déployé des moyens visant à l’amélioration du soutien des militaires psychotraumatisés. Si les troubles psychiques de guerre ont fait l’objet de nombreux travaux épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques, nous n’avons pas retrouvé d’études référencées évaluant la perception des actions médicales et sociales du point de vue des blessés. Objectifs : L’objectif de cette recherche est d’explorer le discours des militaires français souffrant d’état de stress post-traumatique imputable au service, concernant la « reconnaissance » et la « réparation » de leur trouble par la société. Matériel et méthodes : Nous avons mené une étude exploratoire qualitative à partir de 15 entretiens semi-directifs afin de réaliser une analyse lexicale du discours grâce au logiciel ALCESTE©. L’enquêteur suivait une trame d’entretien conçue spécifiquement pour aborder les thématiques de la « réparation » et de la « reconnaissance ». Ces entretiens semi-directifs s’appuyaient sur des questions ouvertes avec incitation à la relance de l’expression. Résultats : Sur le fond et sur la forme, le discours des militaires blessés consultés évoque la clinique du trauma marquée par l’indicibilité, la répétition et les affects dépressifs. La « réparation » semble être pour eux avant tout une restauration psychique, ou du moins un apaisement, qui prend la voie de l’accès aux soins. La perception d’indemnités pécuniaires est reléguée au second plan, après une reconstruction psychologique et sociale. Alors que le signifiant – certes juridique mais aux accents réifiants – de « réparation » a été globalement récusé au profit de celui de « reconstruction », les patients acceptent volontiers l’aide qui leur est offerte dans le champ des soins médico-psychologiques et de la réadaptation professionnelle. Discussion : Si nous avons dégagé des généralités dans ce travail de recherche, les entretiens et les analyses textuelles ont mis en lumière que le cheminement de chaque situation clinique particulière est subtil. Les soins médico-psychologiques comme les autres aides doivent être adaptés ou créés sur mesure. Toute situation reste ainsi singulière, chaque patient pouvant se saisir, en fonction de son parcours et de ses aspirations, des aides possibles.
No file

Dates and versions

hal-02943832 , version 1 (20-09-2020)

Identifiers

Cite

Marion Ribeton, Barbara Houbre, Barbara Andréani, Jean-Pierre Kahn, Cyril Tarquinio, et al.. « Reconnaissance » et « réparation » des troubles psychiques de guerre : le point de vue des patients. Partie 1 : analyse lexicale du discours de 15 militaires blessés psychiques de guerre. Annales Médico-Psychologiques, Revue Psychiatrique, 2016, 174 (10), pp.810-818. ⟨10.1016/j.amp.2016.09.007⟩. ⟨hal-02943832⟩
196 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More