Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Favoriser la construction de compétences perceptives et sensibles en EPS et en sport. : Pour une meilleure écoute de son corps, vers une éducation à la santé

Résumé : Dans certaines activités corporelles orientées vers l’écoute de soi (apnée) (Schirrer, 2018 ; Chenault, et al., 2013), comme dans le cadre scolaire, en EPS particulièrement (step), il est possible d’accompagner le pratiquant pour une meilleure connaissance de soi. En effet, développer des savoir-faire perceptifs (Schirrer et Paintendre, 2017) ou des compétences perceptives et sensibles (Paintendre et al., 2018), avec des stratégies d’intervention spécifiques de la part des acteurs de l’éducation par les APSA, apparaît fondamental. Il s’agit, en adoptant des postures d’accompagnement singulières, d’aider les pratiquants à réguler leurs actions motrices, gérer leur effort, mais aussi s’inscrire dans une logique de développement de leurs bien-être et santé, pour une nouvelle intelligibilité corporelle. Une compétence perceptive et sensible consiste à savoir articuler des sensations, avec des raisonnements fondés sur des indices, repères, et dotés de significations. Elle s’exprime à l’épreuve du réel, dans des espaces diversifiés de pratique et renvoie à cette capacité d’écouter son corps, percevoir et donner du sens à des sensations, pour juger, décider et agir. Elle passe également par la mobilisation de connaissances. En step et en apnée, cette compétence perceptive s’exprime, entres autres, par la modification de la nature ou l’intensité de son engagement corporel. Comment cette visée d’écoute de son corps s’opère-t-elle au sein des pratiques physiques ? Par quels processus les pratiquants parviennent-ils à utiliser leurs ressentis pour se situer dans leur effort et agir de manière optimale ? À partir d’un ancrage en émersiologie pour une approche holistique du corps (vivant, vécu et décrit) (Andrieu, 2014), nous analysons et documentons les processus d’apprentissages relatifs à la sensibilité du pratiquant. Plus précisément, nous explorons les manières dont les pratiquants affinent leur acuité perceptive au cours de l’activité corporelle et renseignons les obstacles qu’ils peuvent rencontrer, tels que des écarts entre ce qu’ils perçoivent de leur activité corporelle (corps vécu) et ce que leur corps vivant produit réellement (données objectives). Les différents résultats traduisent une hétérogénéité esthésiologique (Paintendre, 2017) tout en révélant la constitution de compétences perceptives et sensibles par une posture d’écoute attentive de ses sensations corporelles (Fourrure, 2004). Ces processus d’apprentissage et stratégies d’accompagnement, identifiées à partir de deux enquêtes de terrain sont enfin éclairés par les travaux en anthropologie sensorielle. Finalement, ces compétences perceptives pourraient participer d’un processus plus général d’autosanté, c’est-à-dire de développement de la personne où chaque individu devient peu à peu « agent de soi » (Andrieu, 2012).
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02954329
Contributor : Mary Schirrer <>
Submitted on : Wednesday, September 30, 2020 - 11:42:05 PM
Last modification on : Friday, October 2, 2020 - 3:32:30 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02954329, version 1

Citation

Aline Paintendre, Mary Schirrer. Favoriser la construction de compétences perceptives et sensibles en EPS et en sport. : Pour une meilleure écoute de son corps, vers une éducation à la santé. Sport-Santé, Oct 2019, Paris, France. ⟨hal-02954329⟩

Share

Metrics

Record views

10