Skip to Main content Skip to Navigation
Book section

Derrière le masque. Confessions filmées dans l'art vidéo

Résumé : Derrière le masque. Confessions filmées dans l'art vidéo Les arts plastiques n'échappent pas à la tendance « avouante » de la société annoncée en 1976 par Michel Foucault dans son Histoire de la sexualité. Des artistes contemporains partent à la recherche de nos secrets enfouis, caméra au poing, filmant et interviewant des volontaires à la confession publique. À partir du choix de vidéos de Gillian Wearing et Élodie Pong, nous analyserons ici les rapports que celles-ci entretiennent avec le rituel confessionnel, entre adoption de ses prescriptions narratives et détournement de ses codes visuels. En 1976, dans le premier volume de son Histoire de la sexualité, Michel Foucault déclarait : « Nous sommes devenus [...] une société singulièrement avouante. L'aveu a diffusé loin ses effets : dans la justice, dans la médecine, dans la pédagogie, dans les rapports familiaux, dans les relations amoureuses, dans l'ordre le plus quotidien, et dans les rites les plus solennels ; on avoue ses crimes, on avoue ses pêchés, on avoue ses pensées et désirs, on avoue son passé et ses rêves, on avoue son enfance ; on avoue ses maladies et ses misères ; on s'emploie avec la plus grande exactitude à dire ce qu'il y a de plus difficile à dire ; on avoue en public et en privé, à ses parents, à ses éducateurs, à son médecin, à ceux qu'on aime, on se fait à soi-même, dans le plaisir et la peine, des aveux impossibles à tout autre 1 .» L'art n'échappe pas à cette tendance « avouante », et nombre d'artistes partent à la recherche de nos secrets enfouis, caméra au poing, filmant et interviewant des volontaires à la confession publique. Au milieu des années 1990, Gillian Wearing, à la manière d'une journaliste-documentariste, lance une enquête via des annonces en forme d'incitation parues dans la presse, telle que Confess All On Video. Don't Worry, You Will Be In Disguise, Intrigued ? Call Gillian... 2. Les intéressé·e·s contactent alors l'artiste et se confessent face à sa caméra. Depuis 2001, la plasticienne américano-suisse Élodie Pong mène quant à elle un projet en plusieurs étapes : l'installation ADN/ARN (Any Deal Now / Any Reality Now) : une installation interactive filmée dans laquelle chaque visiteur·se était amené·e à confier puis vendre un secret, ainsi qu'un film de 64 minutes Secret for Sale (2003) retraçant cette expérience. L'aveu occupant une place centrale au coeur d'une structure narrative singulière : la confession, nous proposons d'analyser ici les rapports qu'entretiennent les contenus et les 1. FOUCAULT M., Histoire de la sexualité, vol.1, La volonté de savoir, Paris, Gallimard, 1976, p. 78-79. L'analyse de Michel Foucault concernant l'aveu s'inscrit dans une réflexion sur la production de la vérité comme traversée par des rapports de pouvoirs, et s'établit dans le cadre d'une étude des trois grandes procédures historiques de subjectivisation que sont la confession, le souci de soi et le franc-parler. Sur la conception de l'aveu de Michel Foucault, le lecteur peut également se référer à l'article « Du gouvernement des vivants », dans FOUCAULT M.,
Document type :
Book section
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02958181
Contributor : Ophélie Naessens <>
Submitted on : Monday, October 5, 2020 - 4:28:31 PM
Last modification on : Thursday, October 8, 2020 - 3:32:07 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02958181, version 1

Collections

Citation

Ophélie Naessens. Derrière le masque. Confessions filmées dans l'art vidéo. AUTOPORN+ Le récit de soi comme auto-émancipation: une stratégie critique, politique et militante des genres en art contemporain, A paraître. ⟨hal-02958181⟩

Share

Metrics

Record views

8