Skip to Main content Skip to Navigation
Book section

À Madagascar, tout peut devenir bleu

Résumé : En langue malgache, l’adjectif manga désigne aussi bien la couleur bleue que « délicieux », « sauvage » et, au sens figuré, la qualité morale d’être « grand », « admirable » voire « royal » et, par conséquent aussi, « célèbre ». Sont ainsi qualifiés de manga les personnages de référence dans l’histoire, les hommes qui, pour diverses raisons, comptent dans la société ou des objets symbolisant des valeurs respectées mais aussi, plus curieusement un jour, un zébu ou des citrons. La traduction en français de cet usage commun donne lieu à des effets curieux qui pourraient passer auprès du lectorat francophone pour des références aux courants poétiques modernes alors qu’à notre sens l’usage de l’adjectif inscrit les textes francophones dans une filiation étroite avec la poésie au statut patrimonial et de manière plus générale dans la culture malgache. Cet article analyse cette double filiation et l’ambiguïté dans la réception qu’elle génère pour montrer qu’elle n’est qu’un des exemples de l’encodage culturel des littératures francophones. Il s' appuie sur les textes poétiques écrits en français de Jean-Joseph Rabearivelo, Flavien Ranaivo, Maurice Ramarozaka, Vololona Picard, et Esther Nirina et font référence aux textes en malgache aussi bien historiques (Rabary) que poétiques (les hain-teny et Rado).
Document type :
Book section
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02970360
Contributor : Dominique Ranaivoson <>
Submitted on : Sunday, October 18, 2020 - 8:02:35 AM
Last modification on : Monday, October 19, 2020 - 3:26:12 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02970360, version 1

Collections

Citation

Dominique Ranaivoson. À Madagascar, tout peut devenir bleu. Sylvie Grand Eury Buron. Perception et catégorisation-dénomination Couleurs, https://couleur-tsanga.event.univ-lorraine.fr/, A paraître, Perception et catégorisation-dénomination Couleurs. ⟨hal-02970360⟩

Share

Metrics

Record views

10