Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Un régime d'impersonnalité. A la découverte du style des carnets d'un maçon finistérien

Abstract : Des carnets de travail, tenus par un maçon entre 1928 et 1952, ont taraudé l’imagination sociologique de son fils, obligeant ce dernier à réviser à plusieurs reprises, sur une période de quarante ans, le cadre de leur analyse. L’article fait le récit des trois principales phases que cette obstination a connues, chacune révélant après coup ses limites et sa nécessité : la première traitait les carnets comme des matériaux pour une anthropologie des tâcherons, la deuxième valorisait la technique des relevés comme force intégratrice du travail et de son environnement, la troisième trouvait dans la posture d’effacement de l’écrivant la caractéristique d’une ontologie stylistique. Le sociologue opiniâtre et admiratif est ainsi passé des énonciateurs aux énoncés et des énoncés à l’énonciation. Mais s’il a fini par rendre justice aux carnets, il s’en faut de beaucoup qu’il ait réussi à mettre fin aux interrogations que nourrit encore leur existence comme collection.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02979324
Contributor : Jean-Yves Trépos Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, February 10, 2021 - 11:32:40 AM
Last modification on : Thursday, July 22, 2021 - 9:51:06 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Jean-Yves Trépos. Un régime d'impersonnalité. A la découverte du style des carnets d'un maçon finistérien. Sociologie et Sociétés, Presses de L'Universite (University of Montreal), 2016, 48 (2), pp.211-235. ⟨10.7202/1037722ar⟩. ⟨hal-02979324⟩

Share

Metrics

Record views

38