Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Une innovation sociale dans les plis du droit : Regard sur un dispositif d’activation des pratiques judiciaires, policières et sociales

Résumé : Regard sur un dispositif d'activation des pratiques judiciaires, policières et sociales Nous allons nous intéresser à une situation en trompe-l'oeil. A première vue, la construction des violences domestiques comme problème public (les « violences conjugales et intrafamiliales » en tant que scène d'intervention) est à peu près achevée en Europe : la pluralité des institutions habilitées à s'en saisir via des dispositifs de plus en plus diversifiés laisse penser que les sociétés européennes disposent aujourd'hui des moyens d'action adéquats et des professionnels compétents. Et pourtant, lorsque les intervenants spécialisés, principaux animateurs de cette Scène soulignent, qui sa frustration, qui sa colère, ce n'est pas tant au regard des moyens dont ils disposent (certes insuffisants à leurs yeux) qu'à l'égard des attitudes et comportements de beaucoup de ceux qui occupent des positions décisives-au parquet, dans la police et dans les institutions d'accueil-pour une mise en oeuvre efficace de ces dispositifs. Autrement dit, ils semblent attendre moins une transformation de l'équipement juridique qu'une évolution de la pratique judiciaire ; moins un affichage renforcé des services ou personnes spécialisés au sein de la police qu'une réelle incorporation de cette attention spécifique au travail ordinaire des policiers ; moins une augmentation, dans les institutions d'accueil, des signalements de violences subies par des mères isolées, qu'une capacité à s'en saisir sur place pour une réponse d'urgence. Dès lors, ceux qui souhaitent intensifier les transformations de la prise en charge des violences conjugales-parce qu'ils (plus souvent : elles) ont déjà été à l'initiative des premiers dispositifs-entreprennent de mobiliser sans délai, avec les moyens existants, tous ces représentant de l'ordre public et social qui se satisfont de leurs seconds rôles alors même qu'ils sont, comme le dit la métaphore militaire, « en première ligne ». Mais doit-on s'en tenir à cette présentation flatteuse d'une transformation bottom up, qui montrerait une bonne volonté militante capable de secouer un mastodonte ralenti ? Peut-on vraiment imaginer que des professionnels épuisés par leurs petites victoires contre l'indifférence et le déni se lanceraient dans une aventure encore plus risquée s'ils ne décelaient pas des occasions favorables, voire des mouvements internes aux mondes judiciaire et policier ? Allons plus loin : ne seraient-ce pas des transformations des rationalités du système répressif qui rendraient envisageables-top down-de nouvelles formes de prise en charge sociales ? Le modèle adéquat pour calibrer notre attention sur ce problème est très probablement dialectique (les transformations de rationalités seraient alors accélérées et/ou déviées par les croisades morales qu'elles auraient rendu possibles). On peut supposer que les différents protagonistes de ce nouveau système s'accordent pour l'installer parce qu'ils composent, dans l'action, des visions du monde compatibles (selon la théorie d'Apostel, résumée par Vidal, 2008 : des valeurs, des conceptions de l'action, de la temporalité et de la vérité), mais cela ne définit qu'un terrain favorable : encore faut-il savoir mettre en culture cet espace, rendre une Cause audible. Comment ces bâtisseurs d'une nouvelle variante de l'intérêt public peuvent-ils lisser les plis du droit sans froisser des magistrats dont le rôle reste majeur, se défaire de l'emprise de l'approche répressive tout en offrant des prises de sécurisation à leur population de référence, s'émanciper de la psychologisation de la maltraitance sans minimiser la singularité des souffrances ou la saillance des comorbidités ? On l'entrevoit : ils doivent parvenir à faire partager leur travail de problématisation pour espérer transformer des intervenants dispersés en partenaires. C'est l'ensemble de ce processus, repéré à partir de deux phases majeures (la problématisation et l'enrôlement) qui
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [41 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02979355
Contributor : Jean-Yves Trépos <>
Submitted on : Tuesday, October 27, 2020 - 10:37:04 AM
Last modification on : Wednesday, October 28, 2020 - 3:30:07 AM

File

Dispositif innovant.TEXTE REVU...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02979355, version 1

Collections

Citation

Jean-Yves Trépos. Une innovation sociale dans les plis du droit : Regard sur un dispositif d’activation des pratiques judiciaires, policières et sociales. Champ Pénal, Champ pénal, 2017. ⟨hal-02979355⟩

Share

Metrics

Record views

7

Files downloads

10