Groupes amateurs, pratiques culturelles et engouements jeunes en France : le cas des musiques populaires underground - Université de Lorraine Access content directly
Conference Papers Year : 2007

Amateur groups, cultural practices, and young passions in France: the case of the underground popular music

Groupes amateurs, pratiques culturelles et engouements jeunes en France : le cas des musiques populaires underground

Abstract

The notion of young culture is of ideological and projective nature. It concerns a differently internalized social representation according to the groups and the institutions. The craze for the musical electro-amplified music does not stop increasing in surveys of the French people’s tastes. Paradoxically, the creative commitments in underground styles (rap, rock, techno, metal), while being active as a symbolic perception of the popular cultures, is however a minority proportion in the young generations. They are produced by some specific individuals and groups after 18 years old. They form matrices of construction of certain emotional states, spaces of resistance in the marketing influence of the mass-media. They express ambivalence in front of the celebrity. These practices crystallize search for social recognition and not-evaluated behaviours. The statistical studies confirm their crossed, deviant, plural but essentially transitional character (access in a phase of professional structuring).
La notion de culture jeune est de nature idéologique et projective. Il s’agit d’une représentation sociale réappropriée différentiellement selon les groupes et les institutions. L’engouement pour les styles musicaux électro-amplifiées et populaires ne cesse d’augmenter dans les enquêtes sur les goûts culturels des Français. Paradoxalement, les activités créatives underground (rap, rock, techno, metal), tout en étant symboliquement emblématiques des cultures populaires, sont cependant minoritaires chez les jeunes. Elles sont principalement produites par des strates postadolescentes. Matrices de construction de certains états émotionnels, espaces de résistance à l’emprise marketing des mass-médias et d’ambivalence face à la célébrité, ces pratiques renvoient à une recherche de reconnaissance et d’incomparabilité sociales. Les études statistiques confirment leur caractère métissé, déviant, pluriel mais essentiellement transitionnel (accès postadolescent à une phase d’assise professionnelle).
Fichier principal
Vignette du fichier
Seca JM Communication Colloque CEREQ Marseille 2007.pdf (108.92 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03016036 , version 1 (30-11-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : hal-03016036 , version 1

Cite

Jean-Marie Seca. Groupes amateurs, pratiques culturelles et engouements jeunes en France : le cas des musiques populaires underground. Troisièmes Rencontres « Jeunes et sociétés en Europe et autour de la Méditerranée : Jeunes / générations : continuité / discontinuité /ruptures », CEREQ / IUFM / INJEP, Oct 2007, Marseille, France. ⟨hal-03016036⟩
69 View
54 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More