ZWISCHEN MULTILATERALER REGIERUNGSKOOPERATION UND GEMEINSCHAFTS¬METHODE - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Mosella : revue du Centre d'études géographiques de Metz Year : 2010

ZWISCHEN MULTILATERALER REGIERUNGSKOOPERATION UND GEMEINSCHAFTS¬METHODE

FRONTEX: BETWEEN INTERGOVERNMENTAL COOPERATION AT THE STATE LEVEL AND THE COMMUNITY METHOD

FRONTEX: ENTRE COOPÉRATION INTERGOUVERNEMENTALE AU NIVEAU DES ÉTATS MEMBRES ET MÉTHODE COMMUNAUTAIRE

(1)
1

Abstract

Mit der Schaffung eines Raums des freien Personen- und Warenverkehrs zwischen den EU-Mitgliedsstaaten sowie eines gemeinsamen Rechtsraums ist auch die Etablierung eines gemeinsamen und integrierten Managements der EU-Außengrenzen verbunden. In diesem Zusammenhang entstand die gemeinsame Grenzagentur FRONTEX, die sich vor allem dem Problem der illegalen Zuwanderung und des Menschenhandels widmet. Während die terrestrischen Außengrenzen von den jeweiligen Mitgliedsstaaten überwacht werden, konzentriert sich FRONTEX auf die maritimen Grenzen im Mittelmeer. Dabei berührt die Arbeit von FRONTEX etwa in der Frage des Umgangs mit Bootsflüchtlingen sowohl das Seerecht als auch individuelle Grundrechte und stellt einen Versuch dar, die verschiedenen internationalen und nationalen Rechtssysteme in einer gemeinsamen Grenzpolitik zu integrieren.
With the establishment of an area of freedom, security and justice without internal borders between the EU’s member states, the issue of an external borders integrated management has become crucial. In this context, the field of external borders has experienced a progressive communitarisation, the creation of the European Agency FRONTEX bringing an adequate institutional response to the challenges posed by the phenomenon of illegal immigration through the common external borders. Based on Council Regulation No 2007/2004, as amended by Council Regulation No 863/2007, FRONTEX is an EU first pillar institutional mechanism aiming at the coordination of the operational cooperation between national border related forces. The FRONTEX regulation is considered to be a further development of the Schengen acquits. While the responsibility for the control of external borders still lies within the member states, FRONTEX is invested with a mission focused on tackling illegal immigration and trafficking in human beings, in particular in the very sensitive southern maritime borders which constitute one of the main targets addressed by the Agency. Thus, FRONTEX executive powers clearly impact on the Law of the Sea and individual freedoms matters. In fact, obligations flow from the respect of the principle of non-refoulement in many situations where member states’ vessels implement interception or research and rescue measures when engaged in joint operations taking place within sea zones coming on the member states’ sovereignty or jurisdiction or the high sea or within the waters of third countries. Within this framework, the treatment of refugees and immigrants who are intercepted on their way to the EU remains a question to be answered as far as measures taken at a national and/or Community level make full respect of human rights and a case-by-case assessment for refugee status difficult. This paper seeks to illustrate the role and limits of FRONTEX’s competences while keeping in mind that the Law of the Sea Convention and Fundamental Rights are the core sources of any EU external borders management. In conclusion, the creation of the European Agency FRONTEX can surely be regarded as an important and innovative step towards the construction of an EU external borders integrated management policy.
Avec la création d’un espace de liberté, de sécurité et de justice sans frontières intérieures entre les États membres, on assiste à l’émergence d’une politique commune de gestion intégrée des frontières extérieures. Dans ce contexte, cette politique communautarisée est devenue une réalité et la création de l’agence européenne FRONTEX apporte une réponse adéquate aux défis posés par le phénomène de l’immigration clandestine que connaît actuellement l’UE. Ayant comme base juridique le règlement 2007/2004 du Conseil, modifié par le règlement 863/2007 du Conseil, FRONTEX est une institution trans-piliers dont la mission consiste à la coordination de la coopération opérationnelle entre les États membres. Le règlement FRONTEX constitue un développement de l’acquis Schengen. Si la responsabilité des contrôles aux frontières extérieures relève des États membres, FRONTEX se focalise sur la lutte contre l’immigration clandestine et le trafic des êtres humains, notamment aux frontières maritimes méridionales. C’est ainsi que les pouvoirs exécutifs de FRONTEX touchent directement au droit de la mer ainsi qu’aux libertés individuelles. En effet, dans plusieurs cas où les navires des États membres interceptent des immigrants en mer ou prennent des mesures de recherche et de sauvetage lors des opérations menées en commun dans des zones maritimes sous la souveraineté ou la juridiction des États membres ou en haute mer ou dans les eaux d’autres pays, le respect du principe de non refoulement implique des obligations imposées par les ordres juridiques international et communautaire. Le traitement des réfugiés et des immigrants interceptés en mer reste une question à répondre tant que les mesures prises au niveau national et/ou communautaire rendent difficile le plein respect des droits de l’homme et du régime juridique concernant l’identification des réfugiés. Ce rapport cherche à mettre en évidence le rôle et les limites des compétences de FRONTEX tout en gardant à l’esprit que la Convention sur le droit de la mer et les droits fondamentaux sont des sources principales de la gestion intégrée des frontières extérieures de l’UE. En conclusion, la création de l’agence européenne FRONTEX peut être qualifiée d’une étape importante et innovatrice vers la construction de cette politique communautaire concernant la gestion intégrée des frontières extérieures de l’UE.
Fichier principal
Vignette du fichier
18_katsoufros_OK.pdf (251.43 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03053237 , version 1 (10-12-2020)

Licence

Attribution - CC BY 4.0

Identifiers

  • HAL Id : hal-03053237 , version 1

Cite

Theodoros Katsoufros. FRONTEX: ENTRE COOPÉRATION INTERGOUVERNEMENTALE AU NIVEAU DES ÉTATS MEMBRES ET MÉTHODE COMMUNAUTAIRE. Mosella : revue du Centre d'études géographiques de Metz, 2010, Actes du colloque Frontières et Aménagement, 32 (1-4). ⟨hal-03053237⟩

Collections

UNIV-LORRAINE
49 View
58 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More