Links between visceral adipose tissue and bone mineral density : a retrospective study using body composition by DXA in 300 subjects - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Links between visceral adipose tissue and bone mineral density : a retrospective study using body composition by DXA in 300 subjects

Liens entre tissu adipeux viscéral et densité minérale osseuse : une étude rétrospective de la composition corporelle par DEXA chez 300 patients

(1)
1

Abstract

INTRODUCTION : Les sujets qui présentent une obésité ont une augmentation du risque de fracture osseuse, alors même que la densité minérale osseuse (DMO) parait plus élevée dans cette population. Le surpoids et l'obésité se caractérisent par un excès de tissu adipeux (TA) selon plusieurs dépôts comme le TA sous-cutané ou le TA péri-viscéral (TAV). Ce dernier pourrait être associé à plus de fragilité osseuse, bien que ses liens avec le TAV restent peu documentés. L'objectif de cette étude transversale est d'analyser les liens entre le TAV (et d'autres dépôts adipeux) et la DMO du col fémoral ou du rachis lombaire, tous mesurés par absorptiométrie biphotonique à rayons X (DEXA). MÉTHODE: Les mesures du TA (masse grasse totale du corps entier ou MGT, du tronc, des membres et le TAV) et de la DMO (T-score au niveau du col fémoral, de la hanche totale et du rachis lombaire) ont été réalisées par le dispositif iDXA® (avec la fonction CoreScan® pour le TAV). L'échantillon étudié comportait γ00 sujets sans antécédent médico-chirurgical pouvant influencer le métabolisme osseux (141 hommes/159 femmes, 19 à 74 ans), sélectionnés dans le service d'Endocrinologie, Diabétologie et Nutrition du CHRU de Nancy dans le cadre des soins courants. Les facteurs associés à la variation du TAV et de la DMO ont été analysés. RÉSULTATS : L'IMC, la MGT et le ratio TAV/MGT (%) étaient respectivement de γ9 ± 8 kg/m², 49.9 ± 15.1 kg et 4 ± 1.9% chez les femmes et 36 ± 8.7 kg/m², 41.9 ± 18.7 kg et 8.2±2.9% chez les hommes. Après ajustement sur l'âge, le statut diabétique, l'IMC et la masse maigre non osseuse, le TAV/MGT était inversement corrélé à la DMO du col fémoral chez l'homme : chaque pourcent de TAV/MG réduisait la DMO de 1 T -score (p=0.0ββ5γ) alors que ce lien n'est pas significatif chez les femmes (p=0.1185). La DMO au niveau lombaire était inversement corrélée au TAV chez les femmes : chaque pourcent de TAV/MG diminuait la DMO de 3.5 T-score chez les femmes (p=0.014β7), alors qu'aucune corrélation n'est retrouvée chez les hommes. Le TAV/MG était corrélé positivement à la DMO de la hanche totale (hommes et femmes). CONCLUSION : Bien qu'il existe des différences liées au sexe, ces données montrent que l'excès de TAV est associé à une moindre DMO au niveau du col fémoral et du rachis lombaire. La DMO du col fémoral et du rachis lombaire étant corrélées au risque de fracture, les traitements ciblant la prévention ou la réduction du TAV pourraient prévenir favorablement ce risque.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2018_BOUDOT_DELPHINE.pdf (1.02 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297457 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297457 , version 1

Cite

Delphine Boudot. Liens entre tissu adipeux viscéral et densité minérale osseuse : une étude rétrospective de la composition corporelle par DEXA chez 300 patients. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨hal-03297457⟩

Collections

UNIV-LORRAINE
26 View
38 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More