Cinacalcet impact on 5 years survival of chronic dialysis patients : EPHEYL study (Étude PHarmacoÉpidémiologique de l'hYperparathiroïdie secondaire en Lorraine) - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Cinacalcet impact on 5 years survival of chronic dialysis patients : EPHEYL study (Étude PHarmacoÉpidémiologique de l'hYperparathiroïdie secondaire en Lorraine)

Impact du Cinacalcet sur la survie à 5 ans des patients dialysés chroniques : étude EPHEYL (Étude PHarmacoÉpidémiologique de l'hYperparathyroïdie secondaire en Lorraine)

(1)
1

Abstract

INTRODUCTION: Le management de l'hyperparathyroïdie secondaire (HPTS) joue un rôle central dans la prise en charge quotidienne des patients dialysés chroniques du fait de son impact sur la mortalité globale et cardiovasculaire. Le Cinacalcet est largement prescrit pour contrôler les patients atteints d'HPTS, bien qu'aucune étude n'ait démontré son impact sur des critères de jugements pertinents tel que la mortalité. L'objectif de cette étude est d'évaluer l'impact sur la survie à 5 ans du traitement par Cinacalcet chez des patients dialysés chroniques en Lorraine. PATIENTS ET MÉTHODES : L'étude EPHEYL (Étude PHarmacoÉpidémiologique de l'hYperparathiroïdie secondaire en Lorraine) était une étude de cohorte prospective, observationnelle, multicentrique, chez des patients dialysés chroniques en Lorraine. Les patients étaient inclus lors du diagnostic d'HPTS (PTH ≥ 500 pg/ml pour la première fois). Le suivi de cette étude était de 5 ans. Le critère de jugement principal était la survenue du décès. RÉSULTATS : Entre le 01/12/2009 et le 31/05/2012, 2137 patients étaient dialysés chroniques en Lorraine. Parmi eux, 269 (12,6%) patients ont été inclus. À l'inclusion, 153 (56,9%) patients atteignaient les normes KDIGO 2009 (PTH entre 2 et 9 fois la limite supérieure de la normale), et 116 (43,1%) étaient hors normes (PTH > 9 fois la norme supérieure). Au cours des 5 ans de suivi, 184 (68,4%) patients ont reçu du Cinacalcet, avec un délai moyen de prescription de 7,6 ± 9,7 mois, et une dose moyenne de 39,3 ± 15,1 mg/j. La durée moyenne de prescription était de 22,1 ± 17,9 mois. Treize (4,8%) patients ont bénéficié d'une parathyroïdectomie. En analyse multivariée, il n'y avait pas de différence significative sur la survie entre le groupe traité par Cinacalcet et le groupe non traité (RR=1,5 ; IC95% [0,87-2,61] ; p=0,139). Seuls l'âge, le diabète, le handicap et l'hyperphosphorémie à l'inclusion impactaient significativement et négativement la survie. À 5 ans, les valeurs de PTH étaient similaires dans les 2 groupes de patients, tout comme le pourcentage de patients atteignant les cibles KDIGO. CONCLUSION : Cette étude, n'a pas permis de mettre en évidence d'impact du traitement par Cinacalcet sur la survie des patients dialysés chroniques de la région Lorraine. Cette étude met en évidence un probable mésusage du Cinacalcet.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2018_GAVET_LUCILLE.pdf (1.84 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297464 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297464 , version 1

Cite

Lucille Gavet. Impact du Cinacalcet sur la survie à 5 ans des patients dialysés chroniques : étude EPHEYL (Étude PHarmacoÉpidémiologique de l'hYperparathyroïdie secondaire en Lorraine). Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨hal-03297464⟩

Collections

UNIV-LORRAINE
15 View
35 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More