Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Analyse des pertes des produits sanguins labiles au Centre Hospitalier Régional Universitaire de Nancy

Résumé : INTRODUCTION : la transfusion de produits sanguins labiles {PSL) est un geste très courant au sein des hôpitaux français. Toutefois quelques patients ne bénéficient pas de certains culots qui leur ont été prescrits. Ce taux est plus élevé pour le CHRU de Nancy que pour la moyenne nationale. Cette analyse préliminaire à une évaluation des pratiques professionnelles visait à en évaluer les caractéristiques et les raisons. MATÉRIEL ET MÉTHODES : Tous les PSL prescrits et non transfusés sur une période de quinze mois ont fait l'objet d'une enquête. Les informations saisies concernaient l'identité du patient et du prescripteur, le service du prescripteur, le nombre et le type de produits sanguins, le prix, la date, le nombre total de PSL prescrits par jour et par patient, le contexte de la transfusion et le motif de non administration. Ces informations ont été comparées à la totalité des PSL prescrits sur la même période. Une analyse comparative univariée par un test de Fischer cherchait à déterminer si les pertes évitables étaient augmentées selon le jour de la semaine ou le degré d'urgence de la commande. RÉSULTATS : 417 PSL ont été perdus sur 37 121 prescrits {taux de pertes de 1,12%) dont une majorité de CGR. 40% des pertes étaient jugées comme évitables. Les services ayant commandés le plus de PSL étaient aussi ceux qui ont connu le plus grand nombre de pertes : le service d'hématologie, le service d'anesthésie-réanimation de chirurgie cardiaque vasculaire et thoracique, le service d'onco-hématologie pédiatrique et la réanimation médicale de Brabois. Les principales causes de destruction étaient la surestimation des besoins {32,13%), le décès du patient {20,14%), les effets indésirables du receveur causés par la transfusion du PSL précédent {10,31%) et les résultats d'analyses biologiques rendant caduque la prescription {9,35%). la proportion évitable des PSL perdus était significativement moindre pour les prescriptions faites le dimanche ou en urgence vitale. CONCLUSION: Les services ayant connu le plus grand nombre de pertes ne sont pas ceux ayant eu le plus fort taux de pertes par rapport au nombre total de PSL transfusés. Des pertes liées à des commandes à titre préventif ont été comptabilisées comme une surestimation des besoins. Une amélioration des pratiques peut permettre une réduction du taux de perte à moins de 0,7%
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/prive/BUMED_T_2018_WURTZ_FRANCOIS.pdf
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03297475
Contributor : Thèses d'Exercice Ul <>
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 1:51:48 PM
Last modification on : Saturday, July 24, 2021 - 3:39:52 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297475, version 1

Citation

François Wurtz, Sylvie Monchovet. Analyse des pertes des produits sanguins labiles au Centre Hospitalier Régional Universitaire de Nancy. Sciences pharmaceutiques. 2018. ⟨hal-03297475⟩

Share

Metrics

Record views

3