Right ventricular dysfunction before TAVI : functional impact - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Right ventricular dysfunction before TAVI : functional impact

La dysfonction ventriculaire droite en pré-TAVI : impact fonctionnel

(1)
1

Abstract

INTRODUCTION : Un des objectifs principaux d'une procédure de remplacement valvulaire aortique par voie percutanée (TAVI) est l'amélioration fonctionnelle du patient. Cependant, l'impact d'une dysfonction ventriculaire droite en préopératoire sur ce paramètre reste mal connu. OBJECTIF : L'objectif de notre étude est d'analyser l'impact fonctionnel, de la dysfonction ventriculaire droite évaluée échographiquement en pré-TAVI. METHODE : De janvier 2010 à décembre 2016, parmi les 1814 patients ayant bénéficié d'un TAVI au CHU de Nancy, 258 patients (âge moyen 82.4± 6.3 ans, 50.2% d'hommes, surface valvulaire aortique à 0.7 ± 0.3 cm2, gradient moyen trans-valvulaire aortique à 51.4 ± 13.6 mmHg), présentaient aussi une dysfonction ventriculaire droite en pré-TAVI définie dans ce travail comme la présence d'au moins un des critères suivants en échographie trans-thoracique : la vitesse d'excursion de la portion latérale de l'anneau tricuspidien (onde S' tricuspidienne) ≤ 11.5 cm/s et/ou un TAPSE (tricuspid annular plane systolic excursion) ≤ 15 mm et/ou un ventricule droit dilaté dont la taille est > 2/3 de la taille du ventricule gauche). Le critère primaire d'analyse est l'amélioration de la dyspnée selon le stade de la NYHA à 6 mois post-TAVI. RESULTATS : Le TAVI était lié à une amélioration fonctionnelle des patients cette cohorte avec dysfonction VD préopératoire. En pré-TAVI, la répartition des patients selon le stade NYHA était : stade I (1.4%), stade II (31.9%), stade III (52.7%) et stade IV (14%). A 6 mois en post-TAVI, la répartition des patients selon le stade NYHA est : stade I (65.8%), stade II (18.9%), stade III (9%) et stade IV (6.3%) (p< 0,0000001). 100% des patients en stade I de la NYHA en pré-TAVI, gardent la même classe à 6 mois (p=0,049). Les patients en stade II de la NYHA, se répartissent comme suit à 6 mois (p=0,049) : stade I (57%), stade II (23%), stade III (14%) et stade IV (6%). Les patients en stade III de la NYHA, se répartissent comme suit à 6 mois (p=0,049) : stade I (69%), stade II (18%), stade III (5%) et stade IV (8%). 100% des patients en stade IV de la NYHA, passent en stade I de la NYHA (p=0,049) . CONCLUSION : En cas de RAC associé à une dysfonction ventriculaire droite, un remplacement valvulaire aortique par procédure TAVI permet d'obtenir un résultat satisfaisant sur l'amélioration fonctionnelle des patients. Par conséquent, la dysfonction ventriculaire ne semble pas être un élément suffisant pour remettre en cause l'indication du TAVI.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2018_LOFTI_MOHAMED.pdf (1.52 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297507 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297507 , version 1

Cite

Mohamed Lofti. La dysfonction ventriculaire droite en pré-TAVI : impact fonctionnel. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨hal-03297507⟩

Collections

UNIV-LORRAINE
13 View
40 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More