Antidotes of direct oral anticoagulants : development, marketing and therapeutic interest - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Antidotes of direct oral anticoagulants : development, marketing and therapeutic interest

Les antidotes des anticoagulants oraux directs : développement, mise sur le marché et intérêts thérapeutiques

(1)
1

Abstract

La coagulation plasmatique est un équilibre entre différents processus physiologiques. La maîtrise de ce mécanisme, via l'utilisation d'anticoagulants, permet de prévenir et de traiter la formation d'un thrombus pathologique, comme dans la FANV ou les MTEV. Les anticoagulants oraux directs sont des molécules récentes, leur efficacité est bien établie et ils disposent d'arguments en leur faveur face aux AVK. Ils possèdent un délai d'action rapide, une demi-vie courte ainsi qu'une cinétique linéaire et prédictible. Les interactions médicamenteuses sont moins nombreuses et la surveillance biologique de routine n'est pas nécessaire. Ces médicaments ont un risque hémorragique non négligeable et ils souffrent d'un inconvénient majeur : l'absence d'agent de réversion spécifique. Plusieurs molécules ont été développées pour remédier à ce problème. Le premier antidote disponible est l'idarucizumab, un agent de réversion spécifique des inhibiteurs directs de la thrombine (dabigatran). Il s'agit d'un fragment d'anticorps monoclonal qui se lie au dabigatran de manière spécifique et rapide avec une très forte affinité. Cet antidote est disponible sur le marché depuis 2016 et les premiers cas en vie réelle rapportés dans la littérature attestent de son efficacité. Deux autres molécules sont en cours de recherche. L'andexanet alfa, une protéine humaine recombinante, est un antidote des inhibiteurs du facteur Xa. Une fois administré, il entre en compétition avec l'agent inhibiteur et permet de neutraliser ses effets anticoagulants. Les résultats intermédiaires de l'étude clinique de phase III montrent des données encourageantes. La troisième molécule est le ciraparantag (PER 977), un agent de réversion à large spectre. Il serait efficace pour neutraliser les inhibiteurs directs de la thrombine et les inhibiteurs du facteur Xa. Cette petite molécule de synthèse forme des liaisons intermoléculaires, en fonction de l'anticoagulants, grâce à ces groupements azotés. Le développement du produit est en cours de phase II, les résultats de phase I sur edoxaban ayant été concluants. L'apparition de ces nouveaux antidotes pourrait améliorer la prise en charge des hémorragies majeures sous AOD et des actes invasifs urgents, ce qui représente un réel progrès thérapeutique.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUPHA_T_2018_SEGURA_CLEMENT.pdf (5.25 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297543 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297543 , version 1

Cite

Clément Segura. Les antidotes des anticoagulants oraux directs : développement, mise sur le marché et intérêts thérapeutiques. Sciences pharmaceutiques. 2018. ⟨hal-03297543⟩
13 View
146 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More