Stability of diluted antibiotic solutions used for skin tests - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Stability of diluted antibiotic solutions used for skin tests

Stabilité de solutions d'antibiotiques diluées destinées à des tests allergologiques pour intradermoréaction

(1)
1

Abstract

Les allergies touchent une grande partie de la population française. Elles impactent la qualité de vie mais peuvent également menacer la santé des personnes qui en souffrent. Il convient donc d'identifier précisément le déclencheur de la réaction allergique ou allergène, c'est un des rôles de l'allergologue. Il s'agit d'objectiver l'allergie et d'identifier le déclencheur pour ensuite l'éviter. Ou à l'inverse de montrer l'absence d'allergie et de ne pas prendre de précautions inutiles. Des médicaments peuvent provoquer des réactions allergiques et parmi les plus concernés se trouvent les antibiotiques. Il faut alors tester la ou les molécules potentiellement incriminées, le plus souvent par des tests cutanés, notamment les intradermoréactions. Cela consiste en l'administration sous cutanée de faibles volumes de solutions très diluées contenant l'allergène suspecté. La stabilité de ces solutions diluées est peu étudiée, et à défaut d'informations elles sont préparées extemporanément par les PUI de Brabois et de Mercy à destination des services d'allergologie. Le but de ce travail est d'étudier la stabilité de solutions diluées de 10 molécules antibiotiques destinées à être utilisées pour des intradermoréactions. Les tests sont réalisés sur 7 jours, en milieu non aseptique, dans des flacons en verre, à l'abri de la lumière, entre 2 et 8 °C, avec 2 solvants : sérum physiologique et diluant phénolé. Les analyses sont réalisées en CLHP selon les recommandations des monographies de la Pharmacopée Européenne 9.2 des molécules. Les résultats montrent que 6 de ces molécules sont stables au moins 7 jours dans les 2 solvants à toutes les concentrations testées sur les patients : benzylpénicilline, cefotaxime, ceftriaxone, cefazoline, cefuroxime et ciprofloxacine. Pour l'amoxicilline seule la 1ère dilution à 20 mg/mL n'est pas stable 7 jours, les dilutions suivantes le sont dans le sérum physiologique. En revanche l'amoxicilline n'est pas stable avec le solvant phénolé. L'association amoxicilline + acide clavulanique n'est stable à aucune concentration avec aucun des solvants, il faudra donc continuer à réaliser les préparations le jour même. Pour l'ofloxacine et la levofloxacine, les solutions commerciales et les 2 premières dilutions sont stables au moins 7 jours, pour les 2 solvants. En revanche les dilutions suivantes ne sont pas stables. Avec ces données de stabilité sur ces solutions, il est possible de préparer pour certaines molécules un seul flacon par semaine, pour plusieurs patients venant des jours différents. Cela faciliterait l'organisation des services de soins et des PUI, réduirait le nombre de préparations réalisées, le temps nécessaire au maintien de l'activité et donc les coûts, tout en maintenant le niveau de qualité pour les patients. Cette étude pourrait être complétée en testant d'autres molécules, solvants, contenants ou conditions de conservation, afin de couvrir toute l'activité de l'allergologie.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUPHA_T_2018_PHILIPPE_VALENTIN.pdf (4.86 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297610 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297610 , version 1

Cite

Valentin Philippe. Stabilité de solutions d'antibiotiques diluées destinées à des tests allergologiques pour intradermoréaction. Sciences pharmaceutiques. 2018. ⟨hal-03297610⟩
17 View
153 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More