Deep infiltrating endometriosis : Interest of the robotic approach for a fledgeling team - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Deep infiltrating endometriosis : Interest of the robotic approach for a fledgeling team

Intérêt de l'approche robotique pour une équipe non expérimentée en chirurgie de l'endométriose profonde

(1)
1

Abstract

INTRODUCTION : La prise en charge de l'endométriose pelvienne profonde par voie mini‐invasive est une chirurgie d'apprentissage difficile. Cependant, les difficultés liées aux limitations techniques de la coelioscopie classique peuvent être surmontées avec l'utilisation de l'assistance robotique, facilitant ainsi le démarrage des équipes non expérimentées. L'objectif était d'évaluer la sécurité et faisabilité de la prise en charge de l'endométriose profonde par voie robotique dans la phase d'apprentissage de notre équipe. MÉTHODES : Les 20 premières patientes traitées par voie robotique pour de l'endométriose pelvienne profonde sur une période de 2 ans ont été inclues. Les caractéristiques des patientes et les données chirurgicales (gestes effectués, temps opératoires) ont été recueillies de manière prospective. Les issues chirurgicales à court et moyen terme ont été analysées. RÉSULTATS Vingt patientes ont été inclues. Concernant les caractéristiques des patientes, l'âge moyen était de 31.9 années (25 - 44) et l'index de masse corporel moyen de 23 kg/m2 (16 - 35). Douze patientes étaient nullipares (60%). Seul un endométriome a été inclus. Dix patientes avaient une localisation unique située au niveau de la cloison recto vaginale ou du ligament utéro sacré (50%) et 9 patientes possédaient des lésions d'endométriose profonde avec une atteinte digestive ou urologique (45%). Dans la moitié des cas, 2 spécialités chirurgicales étaient représentées et dans 3 cas complexes, on a pu retrouver les 3 spécialités chirurgicales. La durée opératoire moyenne était de 183.9 minutes (85 - 398) etaucune différence en terme de durée n'a été observée entre les 5 premiers cas et les 5 derniers. En terme de complication per ou post opératoire, une laparoconversion a été rapportée. Seules deux complications post opératoires immédiates ou à distance sont survenues : une dilatation urétérale et une sténose urétérale persistante. Unerécidive d'endométriome a également été observée. CONCLUSION : Pour une équipe non expérimentée dans la prise en charge de l'endométriose pelvienne profonde, aucun effet ―courbe d'apprentissage‖ n'a été observé avec l'utilisation de l'assistance robotique, tant sur le succès des procédures chirurgicales que la sécurité ou la durée opératoire. La voie robotique pourrait donc faciliter l'apprentissage de cette chirurgie et aider à diffuser une approche chirurgicale mini-invasive sur le territoire français.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2019_POUJOIS_JULIE.pdf (890.09 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03297666 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297666 , version 1

Cite

Julie Poujois. Intérêt de l'approche robotique pour une équipe non expérimentée en chirurgie de l'endométriose profonde. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨hal-03297666⟩
15 View
42 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More